Actualités
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

A+     A-

Activité des ports du Maroc en 2020

A+     A-
16.04.2021Le Ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau porte à la connaissance de l’opinion public national que les ports marocains ont enregistré une évolution importante du trafic portuaire global qui est passé de 153,1 millions de tonnes en 2019 à 172,1 millions de tonnes en 2020, soit une hausse de 12,4%.

En effet, les ports du Maroc ont enregistré une bonne résilience vis-à-vis de la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19. La communauté portuaire et maritime s’est mobilisée pour assurer la continuité de l’exploitation des ports, en vue de maintenir les chaines logistiques stratégiques.

Cette performance est liée, d’une part, à la montée en charge de l’exploitation du port de Tanger Med II et du Nouveau port de Safi, et d’autre part, à l’évolution positive des trafics liés aux phosphates ainsi que les céréales dont le volume importé a atteint un record jamais enregistré au niveau du Maroc.

La répartition du trafic portuaire global est marquée par une prédominance des importations (38,5%) et du transbordement (34,7%), suivis par 23,8% pour les exportations et 3% pour le cabotage.

Les importations se sont établies au titre de l’année 2020 à plus de 66,3 millions de tonnes (+6,9% par rapport à l’année 2019), marquant ainsi une orientation positive des importations des céréales (9,4 millions de tonnes/+35,2%), du charbon (10,4 millions de tonnes/+3,1%), du soufre (7,2 millions de tonnes/+8,8%), de l’ammoniac (1,9 millions de tonnes/+17,5%) et des hydrocarbures (13,1 millions de tonnes/+3,2%).

Quant aux exportations, elles ont atteint en 2020 un volume d’environ 40,9 millions de tonnes (+8,6% par rapport à l’année 2019), dû principalement au phosphate brut (10 millions de tonnes/+4,3%), aux engrais (11,7 millions de tonnes /+34,4%), aux conteneurs (4,7 millions de tonnes/+10,4%), au clinker (1,3 millions de tonnes /+14,7%) et à l’acide phosphorique (3,5 millions de tonnes /-9,2%).

Le trafic du cabotage entre les ports marocains a connu une baisse de 7,3% par rapport à l’année 2019, en enregistrant un volume de 5,1 millions de tonnes en 2020.

Pour l’activité du transbordement, le complexe portuaire de Tanger Med a confirmé sa position de plateforme logistique incontournable dans le bassin méditerranéen, en enregistrant un nouveau record de 59,8 millions de tonnes durant l’année 2020, soit une progression notable de 24,7% par rapport à l’année précédente.

Toutefois, la crise sanitaire n’était pas sans effets négatifs, sur certains trafics, dont notamment les véhicules neufs produits au niveau du pays, les passagers et les croisiéristes.

En effet, le trafic des véhicules neufs a atteint 425.378 unités au cours de l’année 2020, dont plus de 75,5% à l’export, enregistrant une baisse de 27,8% par rapport à l’année précédente, qui est due à la suspension temporaire de l’activité des principaux opérateurs au Maroc, suite à la crise sanitaire du Covid-19.

En ce qui concerne le trafic des passagers, les ports marocains ont vu transiter d’environ un million de PAX en 2020, soit une diminution de 80,4% par rapport à 2019, en raison de la suspension des voyages internationaux et des mesures sanitaires afin de limiter la propagation de la pandémie. Pour le trafic de croisière, les ports marocains ont enregistré 27.339 croisiéristes, soit une baisse de 85,9% par rapport à l’année précédente.

Par ailleurs, le volume des débarquements des produits de la pêche maritime côtière et artisanale, au cours de l’année 2020, a connu une régression de 7,1% pour s’établir à 1,29 millions de tonnes.

Télécharcher le rapport des activités portuaires 2020