Actualités
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

A+     A-

Réunion du Conseil d’Administration de l’Agence du Bassin Hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia au titre de l’année 2021

A+     A-
28.12.2021​Monsieur Nizar Baraka, Ministre de l’Equipement et de l’Eau, a présidé, le mercredi 29 décembre 2021 à Benslimane, les travaux du Conseil d’Administration (CA) de l’Agence du Bassin Hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia au titre de l’année 2021. Ce conseil d’administration constitue une étape annuelle importante pour l’examen du bilan de l’action de cette agence et la discussion de son budget et de son programme au titre de l’année suivante

​Cette importante rencontre a été marquée par la présence et la participation de Monsieur le Gouverneur de la Province de Benslimane ainsi que des représentants des conseils régionaux et des chambres professionnelles.
A l’ouverture des travaux de ce conseil, Monsieur le Ministre a rappelé que l’eau, qui est un vecteur important aux activités sociales et économiques, est un facteur majeur de stabilité des communautés humaines, notamment eu égard aux grands défis auxquels le monde actuel se trouve confronté. Dans ce sens, Monsieur Baraka a mis en exergue les grandes réalisations du Royaume dans le domaine de l'eau, et qui ont permis à notre pays d’acquérir une expérience distinguée, principalement grâce à la politique de l'eau éclairée et renouvelable menée par Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, que Dieu l’Assiste et qui s'inscrit dans le prolongement de la politique de l'eau visionnaire lancée par Feu Sa Majesté le Roi Hassan II.
Dans ce même contexte, M. le Ministre a rappelé les réalisations accomplies durant l’année écoulée au niveau du bassin du Bouregreg et de la Chaouia. Il s’agit, notamment, de la poursuite de la réalisation des travaux de construction du Barrage Tidal, dans la Province de Khémisset, d'une capacité de stockage de 507 millions m3. Monsieur le Ministre a déclaré que cette important ouvrage hydraulique, dont les travaux s’achèveront courant l’année prochaine, permettra de renforcer l'approvisionnement en eau potable de la zone côtière.
En revanche, Monsieur Nizar Baraka a expliqué, lors de cette rencontre, que le bassin du Bouregreg et de la Chaouia a connu des précipitations très moyennes durant l'année hydrologique 2020-2021. Il a indiqué que cette situation a impacté le volume des apports en eau au niveau des retenues des principaux barrages de ce bassin qui ont enregistré un déficit total de 64% par rapport à la moyenne annuelle. Et d’ajouter qu’au cours de la même période, la plupart des nappes souterraines de ce bassin ont enregistré une baisse du niveau d'eau atteignant un maximum de 1,5 m au niveau de la nappe souterraine de Berrechid.
Afin d’anticiper les conséquences de cette situation et en vue d’assurer la continuité de l'approvisionnement en eau potable, Monsieur Nizar Baraka a révélé que dans le cadre de l’exécution et de la mise en œuvre  du Programme National d'Approvisionnement en Eau Potable et d'Irrigation 2020-2027 de nombreux projets ont été programmés au niveau de ce bassin. Il s’agit, notamment de :
•    La réalisation d'une station de dessalement d'eau de mer dans la Région de Casablanca-Settat pour assurer l'approvisionnement de la Région en eau potable dans des conditions satisfaisantes ;
•    Le renforcement de l’approvisionnement en eau potable du Grand Casablanca à partir du bassin du Bouregreg (Barrage Sidi Mohamed ben Abdellah) à travers la réalisation du projet d’interconnexion des systèmes d’approvisionnement nord et sud du Grand Casablanca ;
•    La réalisation du projet d’interconnexion des bassins du Sebou, du Bouregreg et de l'Oum Er-Rbia pour le transfert d’un volume total d'eau variant entre 500 et 800 millions de m3, dans le cadre d'une gestion solidaire et mutualisée des ressources en eau à travers le territoire national;
•    La poursuite de l’équipement des forages et la réalisation des travaux de forages de reconnaissance afin d'améliorer la connaissance des eaux souterraines et mobiliser des ressources en eau supplémentaires ;
•    La réalisation des petits barrages et des barrages collinaires dans le bassin du Bouregreg, selon les propositions des comités régionaux présidés par les Walis ;
•    La poursuite de la généralisation de la réutilisation des eaux usées traitées pour l’arrosage des golfs et espaces verts à Rabat et à Bouznika, sachant que la même action a été programmée également au niveau de Casablanca et de Mohammedia.
Enfin, il est à noter que douze conventions ont été approuvées lors de la réunion du CA de l'Agence du bassin hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia. Ces conventions concernent plusieurs domaines notamment la reconnaissance des eaux souterraines, la réutilisation des eaux usées traitées pour l’arrosage des espaces verts, le système de collecte et de réutilisation des eaux pluviales, en plus de la protection contre les inondations et la préservation des ressources en eau et la lutte contre la pollution.