Actualités
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

A+     A-

Tenue des travaux du Conseil d’Administration de l’ABH de Guir Ziz Rhériss au titre de l’année 2021

A+     A-
31.05.2022Le Secrétaire Général du Ministère de l’Equipement et de l’Eau, Monsieur Al Mostapha Fares a présidé, le lundi 30 mai 2022 à Errachidia, les travaux du Conseil d’Administration de l’Agence du Bassin Hydraulique du Guir Ziz Rhériss au titre de l’année 2021.

Cette rencontre qui s’est tenue en présence de Monsieur le Wali et qui a connu la participation des représentants des conseils régionaux et des institutions élues du Bassin du Guir ZizRhéris, a été consacrée à l’examen du bilan des actions de cette Agence et à la présentation ainsi que la discussion de son budget et de son programme d’action au titre de l’année 2022.

A l’ouverture des travaux de ce conseil d'administration, Monsieur le Secrétaire Général du Ministère a rappelé que l’eau, qui est une ressource essentielle aux activités sociales et économiques, est un facteur majeur de stabilité des communautés humaines, notamment eu égard aux grands défis auxquels le monde actuel se trouve confronté. Dans ce sens, Monsieur a le Secrétaire Général a mis en exergue les grandes réalisations du Royaume dans le domaine de l'eau, et qui ont permis à notre pays d’acquérir une expérience distinguée, principalement grâce à la politique de l'eau éclairée menée par Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste et qui s'inscrit dans le prolongement de la politique de l'eau visionnaire lancée par Feu Sa Majesté le Roi Hassan II.

Dans ce même contexte, Monsieur Fares a précisé que l'année écoulée a été marquée au niveau du bassin hydraulique du Guir Ziz Rhériss par la réalisation de nombreux projets hydrauliques structurants, notamment :

• L’achèvement des travaux du Barrage Kaddoussa dans la province d’Errachidia. Cet ouvrage dont la capacité de stockage est de 227 millions de m3, permettra le développement des périmètres irrigués et la protection contre les inondations des zones situées à son aval;

• L’achèvement des travaux du Barrage Toudgha d'une capacité de stockage de 33 millions de m3. Il permettra la protection contre les inondations, l’irrigation des terrains cultivés à l’aval, l’alimentation de la nappe souterraine et l’alimentation en eau potable;

• Le lancement des appels d'offres pour la réalisation des travaux du Barrage de Kheng Grou dans la province de Figuig.

En revanche, Monsieur le Secrétaire Général a expliqué, lors de cette rencontre, que le bassin du Guir Ziz Rhérissa connu durant l'année hydrologique 2020-2021 un déficit de 33% au niveau des précipitations. Il a souligné que la période allant du 1er septembre 2021 au 23 mai 2022 a été marquée au niveau de ce bassin par un déficit pluviométrique d’environ 13%. Une situation qui a impacté négativement le volume des apports en eau au niveau des retenues des barrages de ce bassin.

Afin d’accompagner cette situation, le Secrétaire Général a indiqué que de nombreux projets ont été programmés au niveau de ce bassin, notamment dans le cadre de la mise en œuvre du Programme National d'Approvisionnement en Eau Potable et d'Irrigation 2020-2027. Il s’agit particulièrement de :

- La réalisation du Barrage de Tadighoust dans la province d’Errachidia, d'une capacité de stockage de 60 millions de m3 ;

- La poursuite des efforts dans le domaine de l'exploration des nappes souterraines et l’équipement de forages afin de mobiliser des ressources en eau supplémentaires et répondre aux besoins croissants en eau potable notamment dans les zones rurales;

- La réalisation des petits barrages et des barrages collinaires selon les propositions des comités régionaux présidés par les Walis ; pour promouvoir le développement local, soutenir la petite hydraulique et assurer la protection contre les inondations.

En outre, après avoir mis en lumière la situation exceptionnelle du bassin marquée par le déficit pluviométrique persistant, il a affirmé que plusieurs réunions ont été tenues au niveau régional sous la présidence de Monsieur le Wali et des Gouverneurs, en présence des autorités et des établissements publics intervenants dans le secteur de l'eau. L’objectif étant de trouver des solutions pour atténuer l’effet de la sécheresse qui frappe ce bassin tout en tenant compte des moyens financiers disponibles.

Dans ce même contexte, le Secrétaire Général a affirmé que malgré l’alternance des années de sécheresse, les mesures anticipatives entreprises au niveau de ce bassin ont permis :

- La mobilisation de nouvelles ressources en eau souterraines avec un débit prévisionnel de 200 litres/seconde ;

- Le démarrage de la réalisation du projet d’exploitation d’un volume de 3 millions de m3 à partir du barrage Hassan Addakhil ;

- L’équipement d’une station de traitement mobile d’une capacité maximale de 280 litres/seconde et qui sera mise en service fin septembre 2022 pour sécuriser l’axe Er-Rachidia-Tafilalet.

Et il a été souligné que les moyens financiers nécessaires aux mesures d’urgences ont été mobilisés au niveau de la région du Draa-Tafilalet, dont le coût s’élève à 293 millions de dirhams. Par ailleurs, Monsieur le Secrétaire Général a précisé que le Ministère a lancé une campagne spéciale de sensibilisation des citoyennes et citoyens à la nécessité d’économiser l’eau et rationaliser son utilisation.

Par ailleurs, et afin de protéger la vie des citoyennes et citoyens, Monsieur le Secrétaire Général a souligné que le Ministère de l'Equipement et de l’Eau, en coordination avec les autorités locales, veille actuellement à l'inventaire des puits et forages au niveau des bassins hydrauliques. L’objectif étant la fermeture des puits et des forages abandonnés et la mise en place, par les exploitants, de mesures de sécurité nécessaires autour des puits en exploitation.

Dans ce même contexte, Monsieur le Secrétaire Général a affirmé que le Ministère veillera à accélérer la publication du décret d'application stipulé par l’article 114 de la loi 36-15 sur l'eau; relatif au permis de foreur, et à la réglementation des opérations de réalisation des forages.

Dans le cadre de la préservation et de la gestion durable des ressources en eau de ce bassin, il q été élaboré le contrat de gestion participative de l’axe Meski-Boudnib. Ce contrat est le fruit d’une concertation et d’une coordination entre l'Agence de Bassin, les services territoriaux du Ministère de l’Agriculture et les partenaires institutionnels concernés ; en vue d’une gestion optimale des ressources tout en assurant une durabilité des investissements agricoles liés à l'utilisation des ressources de cet axe.

Enfin, il est à noter que quatre conventions ont été approuvées lors de ce conseil d'administration. Elles concernent plusieurs domaines notamment la prospection et l’amélioration de la connaissance des eaux souterraines, ainsi que l’élaboration de modèles numériques topographiques et de la carte d’utilisation des sols et du réseau hydrographique, en plus de la fourniture de services météorologiques au profit de l'Agence du Bassin Hydraulique Guir Ziz Rhéris. En outre, un avenant à une convention a été approuvé, en relation avec le projet de construction du Seuil Talmaedert N’Boulmane.