Monographie de la région
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal
  • Rejoignez-nous :
  • Carte

    Monographie de la région de Casablanca-Settat

     Répartition administrative​

    La région de Casablanca-Settat s’étend sur une superficie de 19 448 km2 et compte 6.862 milliers d’habitants (RGPH1 2014), soit une densité de 353 habitants au km2 et une superficie de 2,7% du territoire national.

    La région compte sept provinces: Settat, Berrchid, Sidi Bennour, El jadida, Mediouna, nouaceur, Benslimane et les préfectures de Casablanca et Mohammedia .  Le nombre de communes est de 153 dont 28 urbaines et 127 rurales, soit à peu près 10 % de l'ensemble des communes à l'échelon national.

    Le chef-lieu de la région est la préfecture de Casablanca. ​ 

     ​mono5.JPG
     
     
     

    Données économiques de la région​

     ​

    La région de Casablanca-Settat jouit d'infrastructures portuaires, aéroportuaires, ferroviaires et routières qui facilitent la circulation des personnes et des marchandises . La région contribue de 32,4 % du PIB national

    Le secteur des services représente 57 % des activités, arrivent en bonne place, l'industrie 41 % et, loin derrière, l'agriculture, la pêche et l'élevage avec 2 %.​

    mono6.JPG

    Répartition de la population et densité de population

    La Région Casablanca-Settat  compte 6.861.739 habitants, soit 20,3% de la population nationale;​ 

    mono2.JPG
    Haut Commissariat au Plan, Recensement de la Population et de l’Habitat, 2014

     ​

    Répartition de réseau routier et densité de population​

    mono4.JPG

    Infrastructures portuaires

    Les côtes de la région  de Casablanca Settat s’étendent sur 340 km et concentrent les 3 plus grands ports commerciaux du royaume après le port de Tanger Med.  Ils assurent 70% de l’activité nationale d’import – export:

    -Le port de Casablanca: est le premier port du Maroc  pour le trafic domestique (31%) et le deuxième pour le trafic national (23%) avec une hausse de 9.7 % sur les 5 dernières années pour atteindre les  25.3 Mt  en 2015

    -Le port de Jorf  lasfar : se place en 3ième rang avec un trafic de 22.7 Mt en 2015 qui représente 20.6%. Il jouit de la présence de l’OCP sur ses quais qui réalise 50% du volume du trafic

    -Le port de Mohammedia: vient au 4ième rang avec 7.2% du trafic domestique  enregistrant ainsi  une baisse considérable  causée par la régression de l’industrie pétrolière de la ville .​



     
    ​​
     
    ​​
    ​​​
    ​​
    • LES SECTEURS