Projets Phares
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal
  • Rejoignez-nous :
    • SECTEUR GOUVERNANCE

    Voies ferrées et transport ferroviaire

    I - Cadre et objectifs:

    Le Maroc ne s’est pas limité uniquement au transport routier et ce en encourageant le transport collectif multimodale disposant de grandes capacités d'absorption et contribuant au développement durable. Ce choix rend nécessaire de développer le transport ferroviaire pour :

    • accompagner le développement sectoriel, économique et social du Royaume et répondre aux attentes des clients et des acteurs économiques à travers la disponibilité d’un réseau efficace et moderne;
    • réaliser un saut qualitatif dans le système ferroviaire et son préparation à affronter les défis futurs liés à la mobilité des personnes et des marchandises;
    • améliorer le produit rail et rendre ses services plus attractifs;
    • améliorer la rentabilité, la compétitivité et l'efficacité des mécanismes de production.

    Enregistrer un nouvel élan pour le secteur du transport ferroviaire au Maroc qui s'est intensifié grâce la demande de ce mode de transport, en effet, le trafic de voyageurs est passé de 14 millions de passagers en 2003 à 34 millions de passagers en 2011, soit une croissance annuelle de 12 %, Consolider et renforcer les résultats obtenus et les perspectives prometteuses de transport ferroviaire, pour étendre le réseau avec un accès à la grande vitesse et œuvrer pour un positionnement stratégique dans le domaine de la logistique, Les contrats de programmes conclus entre l'Etat et l’ONCF pour les périodes 2005-2009 et 2010-2015 pour la réalisation d’importants programmes d'investissement s'élèvent respectivement à 18 et à 33 milliards de dirhams pour la réhabilitation des mécanismes de production et l’accroissement de la capacité du réseau ferroviaire et sa modernisation.

    II - Données générales:

    Le Maroc a ouvré pour la restructuration et la modernisation du secteur ferroviaire et l’élargissement du réseau et exploite actuellement un réseau de:

    • 2110 km de lignes ferroviaires, dont 600 km à deux sens et 1284 km de lignes à propulsion électrique. La vitesse sur ces lignes atteint les 160 km / h.

    Ces lignes permettent le raccordement entre le sud (Marrakech) et l'est (Oujda) avec le reste du réseau national à Tanger, Safi, Oued Zem, El jadida et Bouarfa.

    En ce qui concerne le matériel roulant, l’ONCF a fait recourt à l’acquisition et la réhabilitation d’une flotte diversifiée composée de :

    • 234 locomotives
    • 516 voitures de voyageurs ;
    • 5369 wagons pour le transport de marchandises.

    III - Programme d'action issu du programme du gouvernement 2012-2016 :

    Pour atteindre les objectifs soulignés dans le programme du gouvernement l’ONCF a identifié un plan d'action concret dessiné comme suit:

    Réforme institutionnelle:

    • Etendre les activités de l’ONCF
    • Modifier la loi sur le transfert de l’ONCF en SA et séparer les attributions entre la construction et l’aménagement des infrastructures de base, le matériel roulant et son entretien ainsi que les opérations de l'exploitation et de la valorisation.
    • Renforcer la gouvernance: audit interne, plans de gestion des risques…,
    • Poursuivre la rationalisation des dépenses et externaliser les services annexes,
    • Mettre en œuvre les exigences du contrat programme avec l'Etat pour la période 2010-2015,

    Projet de ligne à grande vitesse

    Afin de suivre le rythme du développement remarquable de la demande et augmenter la capacité du réseau ferroviaire, le Maroc a mis en place un schéma directeur de TGV. Ce programme vise à construire environ 1.500 kilomètres à l'horizon de 2035. Dans ce cadre il y aura:

    • L’Achèvement de la ligne ferroviaire du train à grande vitesse Tanger - Casablanca:
    • L’Acquisition d’équipements ferroviaires : rails, signalisation, équipements et câbles électriques, ...
    • L’Adaptation et amélioration des lignes existantes dans les entrées Tanger et Kenitra
    • L’Acquisition de trains à grande vitesse
    • L’Atelier pour l'entretien des trains à grande vitesse Tanger – Mghougha
    • La Réalisation des études de la ligne de train à grande vitesse vers Marrakech
    • La Réalisation des études structurantes, en particulier celles de la ligne de train à grande vitesse entre Casablanca et Marrakech, les gares ferroviaires, ....

    Réhabilitation des lignes de chemin de fer

    • Poursuite des travaux d’accroitre la capacité d'absorption de la liaison ferroviaire à travers le triplement de la ligne de Kenitra – Casablanca, le dédoublement des tronçons de la ligne SETTAT - Marrakech et la réhabilitation de la ligne Sidi Kacem – Tanger
    • Electrification de la ligne de Fès - Oujda (première étape Fès - Taza) et Taourirt – Nador
    • Préparation des études de l'extension du réseau classique (Beni Mellal, Tanger, Tétouan, ...)

    Accompagnement du développement sectoriel, économique et social du Royaume.

    Pour réaliser un saut significatif dans le système ferroviaire afin d’accompagner le développement économique et social du Royaume et répondre aux attentes des clients et des opérateurs économiques, l’ONCF poursuivra ses efforts pour :

    Contribuer au développement du transport régional (RER Casablanca) à travers :

    • la réalisation d’une nouvelle base ferroviaire sur une longueur de 63 km entre Mohammedia et Casa port et entre le sud de Casablanca et l’aéroport Mohammed V
    • la réalisation d’un tronçon souterrain sur une longueur de 9 km entre les deux gares ferroviaires Casablanca port et le Sud de Casablanca
    • l’acquisition de 19 trains
    • la réalisation des premières tranches des stations logistiques ferroviaires à Mita, Zenâta, Fès, Marrakech et Tanger.
    • la mise en œuvre d'un plan logistique réservé au transport des matières énergétiques: mise en place des voies ferroviaires à l'intérieur des locaux des clients et relier les équipements d'arrimage de la compagnie « Afriquia » au réseau ferroviaire aux ports de Tanger Méditerranée, sidi boutmane, Jorf Lasfar et Nouaceur.
    • la réalisation de la liaison ferroviaire de l'unité industrielle Renault à Mallousa et le Port Tanger Méditerranée (Phase II),
    • la liaison des clients au réseau ferroviaire avec un équipement adapté: mise en place des voies ferroviaires à l'intérieur des locaux des clients (Simat Ben Ahmed, Simat port de Jorf Lasfar, la station de distribution Simat,)
    • Exécution d’un schéma logistique spéciale pour le transfert de grain: mise en place des voies ferroviaires à l'intérieur des locaux des clients et la connexion des greniers au réseau ferroviaire (univers de grain à Meknès, Dalia Grains à Laassilat, aiss Céréales à Laassilat)

    Encourager l'entreprise nationale pour le rayonnement du Maroc l’ONCF veillera à :

    • renforcer le partenariat avec les petites et moyennes entreprises
    • poursuivre le programme de délégation des activités parallèles en partenariat avec le secteur privé
    • étudier la faisabilité et la possibilité de création d’un pôle à rayonnement régional pour l’entretien et l’adaptation des équipements
    • Créer un institut de formation en métiers ferroviaires
    • poursuivre les efforts liés au développement du partenariat avec le secteur privé et public dans le domaine de financement des projets ferroviaires.

    sécurité des passages ferroviaires

    Dans le cadre de la réalisation de sécurité dans les passages et de réduire les accidents aux intersections routes-rails, on procédera comme suit :

    • L’accélération du rythme de la suppression des passages à niveau (118 passages en 2015) : la suppression de 50% de ces passages à l'horizon de 2025;
    • La poursuite du programme de modernisation des équipements et des installations de sécurité et de sûreté;
    • La mise à jour du système de gestion de la sécurité, de la sûreté et le renforcement de l'arsenal réglementaire;
    • La mise en œuvre de divers programmes de sécurité et de sûreté

    gares ferroviaires

    • approvisionnement des grandes gares ferroviaires en guichets automatiques pour la vente des billets;
    • construction et modernisation des stations et la multiplicité de leurs services (centres commerciaux, banques, ...) Le programme comprend toutes les gares… (Casablanca port et voyageur, Rabat Agdal, Meknès, Oujda, Taza, Ben Guerir et Temara et Settat;
    • Généralisation du système de réservation des sièges de la deuxième classe;
    • développement de produits tarifaires adaptés aux catégories de voyageurs et la diversification de leurs canaux de commercialisation;
    • amélioration du système de réception et de traitement des réclamations;
    • renforcement de la politique de déconcentration

    Maintenance et Formation

    • L’encouragement du partenariat dans certaines spécialités: l'entretien du matériel et des installations fixes ...
    • la réhabilitation de certains bâtiments techniques de l’ONCF: changement des lieux actuels d'ateliers à Casablanca, la rénovation et la modernisation des ateliers de Meknès, en plus de centres de maintenance et autres ateliers à travers l’accomplissement de grandes œuvres ...
    • programme de renouvellement des rails et leurs composantes à plusieurs tronçons du réseau (rail, installations artistiques, de signalisation et des moyens de communication, les gares et les bâtiments secondaires, ...) avec l'introduction de techniques modernes et fiables.
    • le renforcement des installations, équipements et systèmes d'information, en particulier grâce à l'acquisition de divers mécanismes de maintenance des équipements fixes et à l'amélioration du fonctionnement des systèmes informatiques
    • La poursuite du programme d'acquisition des équipements mobiles : Remorques de manœuvre, remorques électriques, véhicules ferroviaires de transport de marchandises.
    • programme de réparation et de renouvellement des équipements mobiles
    • réhabilitation de 14 wagons de type ZM
    • réhabilitation de 205 voitures de voyageurs
    • réhabilitation remorques électrique (Hitachi 42) et (Alstom 27)
    • réparation des chariots ferroviaires de transport de marchandises (3200): Protection contre la rouille, réparation des surfaces, ....

    Valorisation du domaine public ferroviaire

    Valorisation du domaine public ferroviaire par la réalisation de projets contribuant au financement des programmes de l’ONCF :

    • Espaces et marchés commerciaux aux gares
    • Offres immobilières sous forme de bureaux et de salles pour séminaires et réunions aux gares
    • construire des hôtels reliés au réseau ferroviaire
    • construire des équipements sociaux
    • continuer à adopter un système de concurrence en ce qui concerne l'exploitation temporaire de boutiques de commerce aux gares et quelques terrains exploitables.

    amélioration du capital humain: valeurs, compétences, capacités et motivations

    la modernisation davantage du système de gestion des ressources humaines et des travaux sociaux destinés au personnel de l’ONCF: réforme du système de classification du personnel de l’office, simplification du système d'évaluation du personnel, l’instauration d’un nouveau système de salaires, la mise en œuvre du plan de formation pluriannuel, l'amélioration des conditions de travail, ...

    autres aspects

    • réalisation des études d'impact environnemental pour les projets ferroviaires pour identifier et mettre en œuvre des procédures pour maintenir les milieux géologiques, l'eau, la végétation, ....
    • généralisation d’un système de gestion de l'environnement et du développement durable à l'échelle du réseau national et des unités de production
    • intensification du partenariat avec les collectivités locales pour construire des ouvrages d’art ferroviaires pour réduire la surpopulation dans les villes.
    • Externalisation de la prestation des services et des activités annexes :
      • maintenance des réseaux électriques pour l'ensemble du réseau
      • Maintenance du matériel roulant
    • Gestion déléguée des gares liées à différents services (maintenance, nettoyage, sécurité, boutiques commerciaux, la collecte des recettes immobilières, ....).
    • Activation du plan directeur pour la valorisation des actifs, en particulier grâce à la redistribution géographique des installations ferroviaires secondaires dans les villes, valorisation des surfaces vacantes, valorisation des infrastructures de communication, projet de pôle urbain à Oujda, les projets touristiques à Wade Fès et Mrchiga, ....
    • Amélioration de la gestion des troubles dans le transport ferroviaire
    • Adaptation du plan de transport par la mise à jour continue, selon la demande et les possibilités disponibles, après l'achèvement des projets, et préparation des programmes spéciaux à l’occasion des fêtes religieuses, vacances scolaires, des rencontre sportifs, et des périodes de vacances. L'adoption d'une politique tarifaire appropriée.
    • intégration des besoins des personnes à mobilité réduite dans les services fournis par l’office.
    • Adoption d’une politique tarifaire compatible avec les différentes catégories de clients et diversification des canaux de vente des services ferroviaires.
    • Lise en place d’un système de réservation pour la deuxième classe des voyageurs en train (numérotation des places au sein des voitures et l’équipement de ces dernières par des panneaux de traitement Coding)
    • achèvement des sondages semi-annuels pour mesurer le niveau de qualité des services offerts par l’Office.
    • LES SECTEURS