Actualites
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

   Infrastructures routières

A+     A-

10e Congrès de la Route: M. Amara examine avec ses homologues africains les moyens de booster la coopération dans le secteur routier

A+     A-
25.09.2018Le ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara a eu, lundi soir à Al Hoceima, des entretiens avec ses homologues du Ghana, du Niger et de la Guinée Équatoriale axés sur les moyens de booster la coopération dans le secteur routier.

Il s’agit du ministre de l’Equipement de la république du Niger, Abdoulay Kady, du ministre délégué des Transports, de la Poste et des Télécommunication en République de Guinée Équatoriale, Joakim Elema Berengue et du ministre des Routes et des Autoroutes du Ghana, Kwasi Amoako-Attah.

Dans une déclaration à la MAP à l’issue de ces entrevues, tenues en marge du 10e Congrès national de la Route, M. Amara a souligné que le Maroc est ouvert à toutes formes de coopération, et est disposé à partager son savoir faire dans le domaine des routes tant sur le plan de la gouvernance ou que sur celui du financement, notant que ces pays africains peuvent tirer profit de l’expérience marocaine en la matière.

A l’occasion de ce Congrès, qui se poursuit jusqu’à mercredi, les délégations nigérienne, ghanéenne et équato-guinéenne ont débattu des potentialités du secteur routier, et salué la disposition du Maroc à mettre à contribution son expertise dans la construction d’infrastructures performants dans les pays amis et frères d’Afrique, a poursuivi M. Amara.

Le ministre a indiqué avoir convenu avec ses homologues africains de renforcer cette coopération, ajoutant que ces homologues ont exprimé leur volonté de coordonner davantage et d'instituer un cadre légal dans ce domaine.

Dans une déclaration similaire, M. Kady a indiqué que le Niger souhaite tirer profit de l’expérience marocaine en matière de construction des routes et d’ouvrage d’art, ainsi que dans le secteur de la construction et de l’exploitation des routes.

Le responsable nigérien s’est également félicité de la coopération entre le centre de perfectionnement et des travaux publics du Niger et l’Institut de Formation aux Engins et à l’Entretien Routier (IFEER).

De son côté, M. Elema Berengue a exprimé le souhait d’institutionnaliser la coopération avec le Maroc en la matière à travers un mémorandum d’entente dédié à cette fin. Il a également tenu à saluer les actions de SM le Roi Mohammed VI en faveur du développement de la coopération entre le Maroc et les pays africains.

Même son de cloche chez M. Amoako-Attah qui s’est félicité des échanges fructueux avec M. Amara, et fait savoir qu’il a sollicité de bénéficier de l’expérience marocaine dans le domaine routier, à travers l’accueil au Ghana d’experts marocains du domaine routier et d’infrastructures.

Le programme de cette 10e édition du Congrès, placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, comprend plusieurs tables rondes et ateliers axés notamment sur "le réseau routier et le développement régional face au défi du financement”, "l’encadrement des professionnels de la route”, le ”financement des infrastructures routières” et la “gouvernance du secteur routier”.

À l’affiche également des visites techniques pour présenter les grands projets routiers en cours de réalisation dans la région, ainsi qu’une exposition avec la participation d’une quarantaine d’exposants de différentes nationalités.

MAP ​