Projet Entretien Communautaire Routes Rurales
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

   Infrastructures routières

A+     A-

Projet d’Entretien Communautaire des Routes Rurales (ECRR)

Gouvernement du Maroc et Région de Souss-Massa, en partenariat avec la Banque mondiale et le Gouvernement du Japon (Fonds Japonais pour le Développement Social - JSDF)


GESTION​ DES DOLÉANCES

Présentation du projet

Le Gouvernement du Maroc, plusieurs collectivités territoriales et des représentants de la société civile ont manifesté leur intérêt pour l'introduction au Maroc, à titre expérimental, de la maintenance communautaire des routes rurales au niveau régional, une approche largement utilisée dans d'autres pays avec des résultats significatifs. Cela contribuerait, comme le montre l'expérience internationale à : (i) améliorer les revenus des populations locales dans les zones défavorisées, (ii) expérimenter et établir de nouveaux mécanismes institutionnels et approches de réalisation de programmes d'entretien préventif actuellement négligés, et (iii) renforcer les capacités de mise en œuvre de tels programmes au niveau local.

Le Projet d’Entretien Communautaire de Routes Rurales, vise à expérimenter cette approche dans une région pilote au Maroc, la région de Souss-Massa. Le projet est financé pour une durée de quatre ans par un don du Fonds Japonais de Développement Social (JSDF en anglais) du Gouvernement du Japon (GdJ) géré par la Banque mondiale d'un montant équivalent à 2,85 millions de USD.

Le projet comprendra les composantes suivantes :

Composante Consistance générale
Composante 1 : Sous-projets
Sous-composante 1.1 : Sous-projets d’entretien de routes à haute intensité de main d’œuvre L’exécution des travaux d’entretien routier couvrant environ 1000 km de routes rurales classées et non classées, avec comme particularité l’utilisation intensive de la main d’œuvre locale pour des travaux simples de maintenance préventive, de réparations simples, et de mesures simples de protection.
Sous-composante 1.2 : Inspections techniques des sous-projets La conduite d’inspections de terrain techniques des Sous-projets d’entretien routier
Sous-composante 1.3 : Sous-projets complémentaires Le financement d’activités entrepreneuriales génératrices de revenus ruraux (environ 50 sous-projets) comprenant notamment, mais sans s’y limiter : l’ébénisterie, la confection, l’artisanat, l’apiculture et les services de transport.
Composante 2 : Renforcement de capacité
Sous-composante 2.1 : Formations techniques La mise en œuvre d'activités de renforcement des capacités des agences d’exécution afin d’appuyer l’exécution, le suivi et l’évaluation des Sous-projets d’Entretien Routier.
Sous-composante 2.2 : Formations en entrepreneuriat La mise en œuvre d'activités de renforcement des capacités des bénéficiaires, y compris sous la forme de formations pratiques, sur les thèmes de : a) la création, l'enregistrement et l'organisation de microentreprises et de coopératives ; b) les compétences entrepreneuriales (y compris les compétences de gestion et les compétences personnelles), et c) l’accès au financement.
Composante 3 : Gestion et administration du projet, suivi-évaluation et diffusion des connaissances
Sous-composante 3.1 : Gestion et administration du projet Le financement (i) des coûts de gestion du projet, à savoir une activité de lancement du projet et le recrutement par les agences d’exécution (a) d’un consultant spécialiste en gestion de projet qui agira, entre autres, comme coordinateur de terrain du projet et réaliserait l’examen de mi-parcours ainsi que le rapport d’achèvement de mise en œuvre du projet, (b) d’un consultant spécialiste en passation de marchés, (c) d’un consultant spécialiste en gestion financière, (ii) des coûts additionnels d’audit du projet, et (iii) des coûts opérationnels du projet.
Sous-composante 3.2 : Suivi-évaluation Le financement, par le biais de la fourniture de services de conseils et autres, des activités de suivi-évaluation du projet notamment (i) le recrutement par les agences d’exécution d’un consultant spécialiste en suivi-évaluation, et (ii) la préparation d’une étude d’évaluation d’impact (incluant la définition de la situation de départ et l’évaluation à mi-parcours) qui alimenteront les rapports d’achèvement de mise en œuvre du projet ayant pour but de souligner les résultats et les enseignements tirés de ce dernier.
Sous-composante 3.3 : Diffusion des connaissances Le financement, par le biais de la fourniture de services autres que de conseils, des activités de diffusion des connaissances pour partager les enseignements tirés du projet et sensibiliser le public à cette initiative au niveau du gouvernement central, régional et local ainsi que des communautés locales et de la société civile afin d’améliorer les probabilités de mise en œuvre de ce concept dans une autre région ou à une plus grande échelle.

Gestions des doléances relatives au projet

En conformité avec la réglementation marocaine et avec les normes de la Banque Mondiale, toute personne impactée, intéressée ou préoccupée par le projet doit pouvoir s’exprimer librement sur le projet. Un system est de ce fait mis en place pour recevoir et traiter les doléances des parties prenantes. Le recours aux tribunaux en cas de plainte ou de litige n’étant pas souhaité, le system de gestion des doléances en place favorise le traitement extra-judiciaire des doléances en traitant l’objet de la plainte, en procédant aux explications nécessaires en cas d’incompréhension, ou en recourant à la médiation par des tiers. Bien entendu, les personnes concernées conservent la possibilité de recourir à tout moment à la Justice marocaine pour faire entendre leur voix. Le système en place constitue l’un des recours (sinon le premier recours) dont ils disposent en cas de doléance ou de plainte.

Bien que n’offrant pas la garantie d’une solution à toute plainte, le système de gestion des doléances remplira l’obligation de recevoir, d’enregistrer, de traiter, et de documenter toute plainte ou doléance.

Dans le cadre de ce système, toute personne ayant une plainte ou une doléance peut utiliser le portail Chikaya.ma:

Platforme Chikaya
  • Utiliser la plateforme Chikaya (lien: https://www.chikaya.ma/?lang=fr ) pour soumettre une observation, une réclamation ou une demande concerant le projet.
  • Veuillez choisir comme adminstration concernée le "MINISTÈRE DE L'ÉQUIPEMENT, DES TRANSPORTS, DE LA LOGISTIQUE ET DE L'EAU" ou "CONSEIL RÉGIONAL SOUSS – MASSA", et spécifier dans l’objet le nom du projet «Projet d’Entretien Communautaire de Routes Rurales ».
​​​​​​
​​