Actualités
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

   Transports routiers et sécurité routière

A+     A-

Communiqué de presse autour de la 3ème réunion thématique avec les professionnels du secteur du transport routier

A+     A-
08.11.2019Dans le cadre de l’accord convenu avec les professionnels du transport routier au Maroc, le Ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, a organisé le lundi 28 octobre 2019, la troisième réunion thématique avec les représentants des professionnels du secteur transport routier, présidée par Monsieur le Secrétaire Général du Département.
​​

Cette réunion a été axée sur la vision stratégique du Ministère visant la réforme du secteur du transport routier au Maroc, ainsi que les solutions adéquates aux problématiques soulevées par les professionnels de ce secteur vital.

Dans ce cadre, un exposé détaillé a été présenté à l’assistance mettant en avant la vision du Ministère visant principalement, le renforcement de la compétitivité de l’entreprise du transport et l’augmentation de sa marge de bénéfice. Cette vision s’inscrit dans un cadre global d’un système contractuel entre l’Etat et les représentants du secteur, s’articulant sur une approche participative basée sur quatre axes, à savoir :

- Premier axe : la révision du volet fiscal du secteur du transport routier professionnel;

- Deuxième axe : la mise à niveau de l’environnement juridique et réglementaire régissant les relations contractuelles commerciales;

- Troisième axe : l’amélioration des infrastructures logistiques et la création des établissements de formation dans les métiers du transport;

- Quatrième axe : le renforcement du rôle du contrôle routier.

Après une discussion approfondie de chaque axe, portant sur le volet juridique ainsi que les mesures d’accompagnement, les représentants des professionnels présents à cette réunion, ont été invités à présenter leurs propositions concernant les quatre axes, dans le but d’enrichir le contenu de l’étude en cours de réalisation par le Ministère à travers un bureau d’études spécialisé.