Actualites
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

   Aérien

A+     A-

La nouvelle desserte entre Montréal et Casablanca d'"Air Canada", une "valeur ajoutée" pour intensifier les échanges entre le Maroc et le Canada

A+     A-
12.05.2016Montréal, 11/05/2016 (MAP)- La nouvelle desserte aérienne entre Montréal et Casablanca de la compagnie "Air Canada" constitue une "valeur ajoutée" dans les efforts visant à intensifier les échanges sur tous les plans entre le Maroc et le Canada, a affirmé, mardi soir, l'ambassadeur du Royaume à Ottawa, Mme Nouzha Chekrouni.
​​

Intervenant lors d'une cérémonie organisée à Montréal pour célébrer le lancement de cette nouvelle liaison aérienne, Mme Chekrouni a souligné que l’ouverture de cette ligne entre le Canada et le Maroc s’inscrit dans le cadre des relations "excellentes et séculaires" entre les deux pays, "animés d’une ambition partagée de développer et d’intensifier leurs échanges sur tous les plans, notamment économiques, touristiques et culturels".

Elle a ajouté que cette ligne, qui vient renforcer et consolider la desserte Montréal-Casablanca assurée, depuis des décennies, par la compagnie nationale "Royal Air Maroc", sera une valeur ajoutée dans les efforts des deux parties visant l’augmentation des volumes de trafic aérien de passagers et de fret, et la promotion des deux destinations, le Maroc et le Canada.

Cette nouvelle liaison aérienne, a-t-elle poursuivi, aura aussi et sans doute, un impact positif, non seulement sur le mouvement des personnes et des biens entre les deux pays, mais également sur les entreprises et les investisseurs potentiels canadiens, qui souhaitent découvrir le Maroc et explorer les opportunités d’affaires et d’investissement offertes par le marché marocain.

A ce sujet, elle s'est dite convaincue que les deux compagnies, la RAM, qui dispose d’une riche expérience sur cette destination et "Air Canada", dont les perspectives sont prometteuses, ne ménageront aucun effort pour "créer des synergies" dans ce sens, et "d’œuvrer dans un esprit de collaboration et de partenariat gagnant-gagnant et mutuellement bénéfique, dans l’intérêt des deux pays et des deux peuples amis".

Mme Chekrouni a, par ailleurs, mis en exergue la réforme du secteur du transport, en particulier le transport aérien, qui a été l’un des principaux chantiers initiés, ces dernières années, par le Maroc, sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

A ce propos, Mme l'Ambassadeur a indiqué que la stratégie ambitieuse prônée par le Royaume pour la libéralisation du transport aérien est fondée sur l'amélioration de la transparence d'accès et d'exercice dans ce secteur et le développement des liaisons aériennes, à travers l'encouragement de l'intensification des vols actuels, l'ouverture de nouvelles lignes, la promotion de projets de partenariat et la signature d'accords bilatéraux dans le domaine des services aériens, outre une bonne exploitation de la liaison aérienne via le pôle Casablanca.

Pour soutenir cette politique, a-t-elle précisé, le Maroc a adopté la stratégie "Open Sky", dont la réalisation nécessite un important programme d'investissement pour le développement de l'infrastructure aéroportuaire et de la flotte aérienne, l’objectif étant de transporter 70 millions de passagers et 182.000 tonnes de fret et l'augmentation de la capacité du secteur aérien à 515.000 mouvements à l'horizon 2035.

Cette politique a déjà commencé à donner ses fruits, à travers le choix des dizaines de compagnies aériennes d'ouvrir des lignes reliant le Maroc au Monde et par la sélection du Royaume par l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (OACI) comme partenaire pour la réalisation de Centres d'excellence en Afrique, s'est elle félicitée.

Mme Chekrouni a soutenu que le Maroc, considéré comme un "hub vers l'Afrique, la région MENA et l’Europe", et de par la stabilité politique dont il jouit et les énormes potentialités qu'il offre dans tous les domaines, est devenu, ces dernières années, l'une des importantes destinations dans le domaine du transport et de l'industrie aériens.

Elle a également saisi cette occasion pour inviter les Canadiens à se rendre au Maroc, afin de découvrir ses attraits touristiques diversifiés, qui s’appuient sur une nature féconde, où se mêlent la montagne, la mer et le désert, conjuguée à un patrimoine culturel riche, authentique et millénaire, relevant que ces atouts se trouvent confortés par une politique fondée sur une large connectivité aérienne répondant aux normes internationales de sécurité et reliant l’est à l’ouest et le nord au sud du pays.

Elle a aussi appelé les entreprises canadiennes et québécoises à saisir cette occasion pour s’enquérir de l’environnement avantageux et des opportunités d’affaires offertes par le Maroc, pour investir dans les secteurs clés et à forte valeur ajoutée, à l’instar des autres entreprises canadiennes se trouvant déjà sur le sol marocain.

Mme Chekourni a, en outre, souligné que le Maroc et le Canada sont déterminés à hisser leurs relations bilatérales pour en faire un "partenariat privilégié" sur les plans politique et économique, appuyés par la présence au Canada d’une communauté marocaine dynamique et bien intégrée et qui contribue indéniablement au renforcement des liens entre les deux pays.

MAP