Actualites
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

   Aérien

A+     A-

Royal Air Maroc réceptionne son 5ème Boeing 787 Dreamliner, le 55ème appareil de la flotte de la compagnie

A+     A-
05.12.2016Le cinquième appareil Boeing 787 de Royal Air Maroc, qui peut accueillir 274 passagers en deux classes : 256 en classe économique et 18 en business, s'est posé, samedi, à l’Aéroport international Mohammed V de Casablanca, indique un communiqué de la RAM.
​​

L’avion réceptionné, immatriculé CN-RGU, devient le 55ème appareil de la flotte de la compagnie, la première du pourtour méditerranéen à se doter du dernier fleuron du constructeur américain Boeing, souligne le communiqué, rappelant que la RAM a pris possession de son premier Boeing 787 le 3 janvier 2015.

Ce 5ème Boeing 787 Dreamliner est le dixième avion gros porteur de Royal Air Maroc. Il permettra à la compagnie nationale d'ajouter des fréquences sur les lignes long courrier qu'elle dessert déjà, telles que New York, Montréal, Doha, Sao Paulo, Rio de Janeiro, Washington ....

Cette nouvelle livraison s’inscrit dans le cadre d’une commande portant sur un total de cinq appareils Boeing 787 Dreamliner.

Le Boeing 787 est équipé de moteur de dernière génération offrant des performances opérationnelles avec une consommation de carburant réduite par rapport aux avions longs courriers classiques. Rapide et silencieux, l’appareil dispose d’une cabine spacieuse procurant une sensation de confort plus grande et une meilleure aisance de déplacement ainsi que d’espace de rangement des bagages plus ergonomique et plus spacieux, fait savoir le communiqué.

Les sièges de la cabine sont tous équipés d’écrans tactiles de dernière génération proposant une sélection variée de films, documentaires, musiques et jeux pour le divertissement de tous. En classe affaires, les sièges offrent des positions réglables, un repose-tête réglable, de nombreux espaces de rangements des effets personnels, un éclairage individuel et une cloison de séparation avec le siège mitoyen, relève la même source.

MAP