Actualités
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal
  • Rejoignez-nous :
    • RÉGION CASABLANCA
    La Direction de la Marine Marchande organise un Séminaire sur l'utilisation de l'IMDatE (Integrated Maritime Data Environment)
     
    02.11.2015La Direction de la Marine Marchande qui relève du Ministère de l’équipement, du Transport et de la Logistique a organisé à Tanger du 12 au 13 octobre 2015, en collaboration avec l’Agence Européenne de la Sécurité Maritime (EMSA), une session de formation sur l’utilisation du service européen satellitaire CleanSeaNet (CSN).

    Cette formation est destinée au profit des opérateurs (points focaux) des différents Départements concernés par la pollution marine à savoir :

    • Le Département de la pêche maritime ;
    • La Marine Royale ;
    • Les Forces Royales Air ;
    • La Gendarmerie Royale ;
    • La Direction des Ports et du Domaine Public Maritime ;
    • L’Agence Nationale des Ports (ANP) ;
    • L’Autorité du Port Tanger Méditerranée ;
    • La Marine Marchande.

    Cette manifestation s’inscrit dans le cadre des activités du projet de coopération régionale de l’Union européenne sur la sécurité et la sûreté maritime et la protection du milieu marin, plus connu par le nom du projet SAFEMED.

    La densité du trafic maritime étant l’un des plus grands défis posés en mer, le suivi de ce trafic devient l’un des sujets les plus importants pour les Etats côtiers si l’on considère que les systèmes nationaux capables de suivre les navires à travers les eaux maritimes diffèrent encore de par leur couverture géographique et de par leur réactivité.

    Dans ce contexte, la fourniture du service de données maritimes intégrées (IMDatE) aux pays bénéficiaires de SAFEMED permet l’amélioration du suivi du trafic maritime dans la région ainsi que l’amélioration des capacités de détection et, par conséquent, de réponse aux pollutions par hydrocarbures.

    La plate-forme IMDatE est configurée comme un « guichet unique » pour la fourniture aux utilisateurs d’une large gamme d’informations : imagerie satellitaire des pollutions potentielles ; données sur le navire (information spécifique à chaque navire sélectionné) ; information SAT-AIS sur le navire et, lorsque cela est partagé par les utilisateurs, données AIS terrestres propres à l’utilisateur, VMS ou autre information particulière.

    L’utilisateur recevra des alertes en cas de pollutions et il sera capable de tracer l’itinéraire du navire-pollueur dans la mesure où le navire détecté sur l’image satellitaire (dépendant du service CleanSeaNet de détection des pollutions) sera identifié et suivi en utilisant l’information AIS. Les alertes aux pollutions contenant des images satellitaires CleanSeaNet seront reçues, via IMDatE par les pays bénéficiaires de SAFEMED III qui ont signé les conditions d’utilisation correspondantes.

    L’information AIS sera fournie aux pays qui ont accepté les conditions de l’accord de niveau de service (Service Level Agreement) pour la fourniture du service maritime intégré et l’utilisation du serveur régional AIS méditerranéen (MARES).

    Six pays membres de SAFEMED III, ayant à ce jour déjà signé les conditions d’utilisation pour la fourniture du service CleanSeaNet (Algérie, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, et Tunisie), ont exprimé un intérêt de principe pour le partage de l’information AIS. Quelques pays poursuivent les procédures de consultation à cet égard dans leurs propres administrations mais la Jordanie et la Tunisie sont les premiers à avoir signé l’accord de niveau de service.

    L’accord obtenu eu égard au partage d’information AIS dans la région est l’une des réalisations importantes du projet SAFEMED III et contribuera pleinement à la sécurité en mer et au combat contre les pollutions subies par l’environnement.

    • LES SECTEURS