Actualités
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal
  • Rejoignez-nous :
    • RÉGION DAKHLA
    Plus de 17 MMDH pour la mise en oeuvre du nouveau modèle de développement de la région de Dakhla-Oued Eddahab
     
    09.02.2016Dakhla, 08 févr. 2016 (MAP) - Des investissements importants de l'ordre de 17,75 milliards de dirhams (MMDH) sont programmés pour la mise en oeuvre du nouveau modèle de développement de la région Dakhla-Oued Eddahab, a indiqué, lundi à Dakhla, le président du conseil de la région Dakhla-Oued Eddahab, Ynja Khattat.

    La mise en oeuvre de ce modèle au niveau de la région Dakhla-Oued Eddahab va contribuer à l'enclenchement d'une dynamique qui en fera un trait d'union entre l'Europe et l'Afrique subsaharienne, et ce sur la base de quatre piliers qui seront appliqués à travers plusieurs programmes, a indiqué M. Khattat, qui prononçait une allocution devant SM le Roi Mohammed VI lors de la cérémonie de lancement des programmes de développement des régions Dakhla-Oued Eddahab et Guelmim-Oued Noun et de signature des contrats programmes y afférents.

    Il s'agit du renforcement des moteurs de développement et l'accompagnement du secteur productif, de l'intégration des entreprises dans le tissu économique, la qualification des ressources humaines, la valorisation de la culture hassanie, la gestion durable des ressources naturelles et la protection de l'environnement, du renforcement des réseaux de connectivité, de communication et d'aménagement numérique, de l'élargissement des attributions des élus régionaux et de la création de mécanismes de financement innovants, a-t-il précisé.

    La mise en oeuvre de ce grand chantier sera opérée dans le cadre d'une approche contractuelle entre l'Etat et la Région, fondée sur l'élargissement des attributions des régions et la mobilisation des financements nécessaires pour réaliser les programmes de développement, ainsi que la création de mécanismes censés leur garantir une meilleure exécution, a-t-il poursuivi.

    Le nouveau modèle de développement met un accent particulier sur les principes de durabilité, de valorisation et de connectivité dans l'objectif de protéger et de valoriser le potentiel de la région, dont sa position stratégique entre la mer et désert, un climat tempéré, un soleil prédominant durant toute l'année et des paysages naturels séduisants, a-t-il ajouté, affirmant que tous ces éléments feront de Dakhla l'une des destinations touristiques et écologiques les plus prisées en Afrique.

    A cet égard, des projets visant la valorisation des produits de la mer seront réalisés avec un montant de 1,2 MMDH. Ils concernent les poissons pélagiques, la création d'un pôle compétitif des produits de la mer, outre le développement de l'aquaculture (2,8 MMDH), a fait savoir le président de la région.

    En ce qui concerne le secteur agricole, il sera procédé à la réalisation d'une station de dessalement des eaux de mer pour l'agriculture (1,3 MMDH), qui sera dotée d'une capacité de 100.000 m3/j, a-t-il ajouté.

    Un pôle écotouristique (581 MDH) sera réalisé dans le cadre d'une vision qui a pour but de faire des provinces du Sud un nouveau pôle touristique, à travers une offre innovante conciliant mer et désert et le développement d'une offre supplémentaire sur le culturel, l'environnement et les produits de terroir.

    Pour la protection des écosystèmes, le président de la région de Dakhla-Oued Eddahab a indiqué que des investissements d'une valeur de 116 millions de dirhams seront alloués à la revitalisation des forêts locales, la lutte contre la désertification, la mise en place de ceintures vertes et la préservation et la valorisation de la biodiversité. L'objectif étant la réhabilitation des aires naturelles, la préservation des écosystèmes, le renforcement du couvert végétal, l'embellissement des espaces naturels, la réduction de la pression pastorale sur le domaine forestier, l'amélioration des conditions de vie des habitants et la consécration de la culture de l'environnement.

    Les projets inscrits dans le cadre du nouveau modèle de développement de la région concernent également la construction d'un nouveau port, "Dakhla Atlantique", situé au niveau du site Ntirfet, à 70 km au nord de la ville de Dakhla, pour un investissement de 6 MMDH, a ajouté M. Khattat, qui a fait également état de la réalisation d'un projet de raccordement de la ville de Dakhla au réseau national d'électricité (1,7 MMDH).

    Ce projet, a-t-il précisé, permettra de répondre à la demande accrue en électricité au niveau de la ville de Dakhla, garantir l'approvisionnement des provinces du sud en électricité, soutenir le développement de ces provinces, faciliter l'investissement et valoriser les ressources en énergies renouvelables dans les provinces du sud, tout en ouvrant de nouvelles perspectives à relier l'Afrique subsaharienne à l'Europe.

    Un musée du patrimoine hassani devra voir le jour sur 4.500 m2 avec un coût de 100 MDH, visant à valoriser le capital immatériel des provinces du Sud et faire de la culture Hassani un vrai levier du développement humain, a-t-il noté.

    Par ailleurs, la Région contribue à la réalisation de projets de proximité, qui s'inscrivent dans le cadre des efforts visant la réalisation d'un développement régional durable, a souligné M. Khattat , faisant état, à cet égard, de projets d'infrastructures concernant l'approvisionnement en électricité des villes de Dakhla et d'El Arkoub (112 MDH), ainsi que l'eau potable et l'assainissement liquide via notamment la réalisation de projets de renforcement des unités de production d'eau et d'assainissement liquide à la ville de Dakhla (centre de Bir Gandouz) d'un coût global de 482 MDH.

    Le président de la Région a également fait état de la réalisation de projets d'artisanat et d'économie sociale d'une valeur de 33 MDH, ainsi que des projets dans le domaine de la pêche maritime, levier essentiel du développement dans la région, portant notamment sur l'aménagement de villages de pêcheurs (343 MDH) à Ain Baida, Ntireft et Labouirda.

    Dans le cadre de la promotion de l'emploi et des entreprises, la région contribuera au lancement de plusieurs projets d'insertion et d'appui à l'auto-emploi et de promotion des entreprises exportatrices pour une enveloppe de 368 MDH.

    Au volet culturel, un centre régional de musique et de chorégraphie devra voir le jour, outre des projets d'animation culturelle et artistique avec un investissement de près de 42 MDH, a indiqué M. Khattat, estimant que tous ces projets sont de nature à ériger la région de Dakhla Oued-Eddahab, porte d'accès à l'Afrique subsaharienne, en un pôle régional vital et une destination touristique attrayante.

    MAP

    • LES SECTEURS