Actualités
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal
  • Rejoignez-nous :
    • RÉGION OUJDA
    Après Meknès et Beni Mellal, M. le ministre signe une nouvelle convention pour le renforcement de la sécurité routière à la province de Nador
     
    14.01.2016Il a été procédé, mercredi 13 janvier 2016 à la province de Nador, à la signature d’une convention-cadre de partenariat visant le renforcement de la sécurité routière à la province de Nador entre M. le ministre délégué chargé du Transport, et le gouverneur de Nador ainsi que la présidence de la commune de Nador.

    Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en application des dispositions de la nouvelle stratégie de la sécurité routière pour la prochaine décennie 2016-2025, adoptant une approche intégrée qui s’intéresse aux problématiques locales et régionales, et apporte des réponses respectant la spécificité de la région ou de la province. Elle vise également à :

    • Réduire le nombre de morts sur les routes à 2800 en 2020 (soit un taux de 25 % au cours des cinq années 2016-2020);
    • Réduire le nombre de morts sur les routes à 1900 en 2025 (soit un taux de 50 % au cours des 10 années 2016-2025).

    M. le Ministre a souligné, dans son allocution à cette occasion, que cette convention a pour objectif de renforcer le partenariat entre le ministère et les acteurs locaux en plus des élus dans le domaine de la sécurité routière, et ce, afin de rendre la province de Nador une province exemplaire dans le domaine de la sécurité routière, et d’apporter l’assistance nécessaire et l’encadrement adéquat au profit des différentes parties contractantes dans le domaine de la sécurité routière.

    En outre, M. le ministre a indiqué que les conventions signées par le ministère avec les différentes régions et provinces concernent essentiellement les villes qui connaissent le plus grand nombre des tués et des accidents de la route.

    A l’issue de cette convention, le ministère s’engage à :

    • Equiper les axes routiers où l’excès de vitesse représente la cause directe des accidents de la route, par des radars fixes;
    • Accompagner des autorités compétentes dans l’élaboration d’un plan d’action relatif à la sécurité routière, et ce, en prenant en considération la spécificité de la région ;
    • Contribuer à l’organisation des formations, des stages et des visites de terrain au profit des cadres intervenant dans la gestion du dossier de la sécurité routière au niveau local de Nador ;
    • Contribuer au financement de projets concernant la signalisation verticale et horizontale de certains points ;
    • Effectuer des campagnes de sensibilisation avec les associations de la société civile.

    De son côté la préfecture de la province s’engage aux actions suivantes :

    • Tenir les réunions du comité provincial de la sécurité routière ;
    • Contribuer à identifier les axes équipés par les radars fixes ;
    • Veiller à la préparation et l’exécution des plans d’action et des programmes de la lutte contre les accidents de la circulation ;
    • Améliorer la sécurité routière, suivre et évaluer la réalisation des plans d’action dans ce domaine ;
    • Mobiliser tous les intervenants dans le domaine de la sécurité routière;
    • Désigner des coordinateurs provinciaux dans le domaine de la sécurité routière.

    La commune de Nador s’engage de sa part à :

    • Veiller à la mise en œuvre des recommandations issues des travaux du comité provincial de la sécurité routière relatives à son domaine d’attribution;
    • Assurer l’intégration des équipements de la sécurité routière au niveau des projets relatifs aux infrastructures ;
    • Veiller à la mise à disposition d’une place consacrée aux piétons sur les routes, et ce, à travers la création des passages sécurisés pour les piétons ;
    • Contribuer à la mise en œuvre du plan d’action relatif à la sécurité routière.

    A la fin de cette rencontre, M. le ministre a salué le travail accompli par des autorités provinciales et les organes élus, ainsi qu’aux agents de la sûreté, la gendarmerie, la protection civile et les différents services ministériels, en plus des établissements de la société civile, dont le travail est essentiel pour renforcer la sécurité routière dans les différentes villes du royaume.

    Il est prévu que le ministre signera de nouvelles conventions avec 9 autres villes dans les prochaines semaines, afin de donner un élan au programme de la sécurité routière dans notre pays tout en respectant l’approche régionale.

    • LES SECTEURS