Actualités
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

   Logistique

A+     A-

Le réseau ferroviaire du Maroc, l'un des plus développés d'Afrique (ministre burkinabé)

A+     A-
27.11.2015Rabat, 25 nov. 2015 (MAP) - Le réseau ferroviaire du Maroc est l'un des plus développés d'Afrique, a souligné, mercredi à Rabat, le ministre des Infrastructures, du désenclavement et des transports du Burkina Faso, Daouda Traore.
​​

Intervenant lors d'un panel sur "Les partenariats pour une croissance partagée" organisé dans le cadre du 1er Congrès africain des transports et de la logistique (CATL2015), M. Traore a indiqué que le Burkina Faso souhaite bénéficier de la "très grande expérience" du Maroc dans le domaine des infrastructures ferroviaires, "un secteur très important pour l'activité économique".

Il a également appelé à une collaboration renforcée entre les différents regroupements des pays africains, notamment entre ceux du Maghreb et de l'Afrique de l'Ouest, relevant dans ce cadre la nécessité de créer des projets intégrés entre l'ensemble des pays africains afin de développer ce partenariat.

Le ministre burkinabé a fait savoir que son pays, qui fait partie de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), a entrepris plusieurs projets de facilitation de transport et de transit, notamment avec le Togo, le Ghana et le Mali, en plus d'un projet de boucle ferroviaire permettant une intégration des différents pays de l'Afrique de l'Ouest en matière de transport et relier, notamment le Burkina Faso au Niger, au Bénin et au Mali.

Il a aussi souligné l'importance du partenariat public-privé, appelant les entreprises africaines du secteur privé à investir dans les marchés du continent, lesquels sont aujourd'hui "envahi par les pays européens et asiatiques", et ce dans la perspective de réaliser des infrastructures moins chères et de favoriser un partage d'expérience entre les différents pays.

Pour sa part, le représentant permanent du Port autonome de San Pedro (PASP) à Abidjan (Côte d'Ivoire), Jean Jacques Ado Ado, a relevé que le partage de l'information et des bonnes pratiques et la formation des ressources humaines constituent l'un des leviers essentiels pour développer des partenariats en faveur d'une croissance partagée. "Pourquoi aller chercher plus loin ce qu'on a tout près", s'est-il interrogé.

Il a, en outre, estimé que le PASP compte environ 10.000 emplois qui ne cessent de se développer, "compte tenu des projets qui vont certainement voir le jour à partir de 2017", notamment la création de nouveaux terminaux industriels et commerciaux, d'une plateforme logistique d'hydrocarbure et d'un terminal minéralier.

Placé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, cet événement a pour principaux objectifs de développer des écosystèmes logistiques régionaux, de promouvoir des modèles économiques de co-développement inter-pays africains et de favoriser l'innovation pour une croissance inclusive.

Le CATL2015 illustre ainsi l'engagement indéfectible de SM le Roi en faveur d'une coopération Sud-Sud solidaire et efficiente. Il traduit aussi la volonté affirmée du Souverain d'approfondir davantage les relations bilatérales liant le Maroc à l'Afrique, notamment en matière de logistique et de transport, indique un document distribué lors de la cérémonie d'ouverture de cet événement qui s'est déroulée en présence du chef du gouvernement et des ministres marocains et africains.

Cette manifestation de trois jours connait la participation de plusieurs ministres africains chargés des infrastructures, des transports et de la logistique représentant Djibouti, Bénin, Burkina Faso, Soudan, Liberia, Guinée Equatoriale, Namibie, Libye et Guinée Conakry.

Prennent également part à cette première édition un nombre important de participants, de délégations diplomatiques, de bailleurs de fonds internationaux (BAD, FADES, BEI, AFD, UE...) et de Commissions régionales (CEDEAO, UEMOA, CEMAC, ligue Arabe, UMA...), outre 30 délégations membres de l'UATL, des fédérations et associations professionnelles, ainsi que des experts, exposants et médias nationaux et internationaux.

MAP