Actualités
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

   Logistique

A+     A-

Les Tangier logistics days, un événement scientifique de référence pour la communauté logistique

A+     A-
10.03.2017Organisée par Tanger Med, la 2éme édition de Tangier Logistics Days a été tenue le jeudi 9 mars 2017 au Tanger Med Port Center, sous le thème :" Last mile logistics, un enjeu majeur ".
​​

Les Tangier logistics days (TLD) constituent un rendez-vous professionnel incontournable dans le domaine du transport et de la logistique et un événement scientifique de référence pour la communauté logistique aux niveaux national et international, a affirmé le Président du directoire de l'Agence spéciale Tanger Méditerranée (TMSA), Fouad Brini au Port Tanger Med.

"Les TLD, qui constituent désormais un rendez-vous bisannuel, se veulent un événement scientifique de premier plan rassemblant les spécialistes, les professionnels, les partenaires et les experts dans le domaine du transport et de la logistique, en leur offrant une plateforme d'échange et de partage autour des thèmes d'actualité à intérêt commun, et ce afin de booster la compétitivité des entreprises, améliorer l'efficience de la gestion de la chaine logistique et de promouvoir l'échange d'expériences et de bonnes pratiques en la matière", a précisé le responsable, qui intervenait lors de la cérémonie d'ouverture de la 2ème édition des TLD.

Ainsi, M. Brini a souligné que le domaine de la logistique, qui commence de plus en plus à s'industrialiser, revêt une importance capitale dans le développement du commerce international, notant que le port Tanger Med est très bien impliqué sur la supply chain management.

Il a, dans ce cadre, mis en avant l'effervescence du marché mondial du transport et du commerce électronique, qui enregistre une croissance annuelle allant de 10% à 15%, relevant que cette édition, placée sous le thème "Last mile logistics, un enjeu majeur", vise à traiter des enjeux de la logistique du dernier kilomètre, qui est directement impactée par l'évolution des modes de consommation et le développement du commerce de proximité.

Pour sa part, l'expert dans le domaine de la chaine logistique, Patrick Remords, a souligné que la logistique du dernier kilomètre représente plus de 30% du coût du transport, mettant l'accent sur le rôle crucial que joue les ports dans la promotion du commerce international et la nécessité de renforcer la maitrise des coûts liés à la dernière étape de livraison, qui est fortement liée au bouleversement des habitudes de consommation des ménages.

De son côté, le directeur général de l'Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL), Younes Tazi, a assuré que le thème choisi pour cette édition revêt une importance particulière, en particulier pour le Maroc où la logistique urbaine, le dernier maillon logistique vers les points de vente, reste un point d'un surcoût logistique et un potentiel d'optimisation important, notant que son Agence a réalisé une enquête et un Benchmark des expériences internationales qui ont permis d'élaborer un programme national pour le développement de la logistique urbaine à déployer dans plusieurs villes marocaines, avec des solutions traitant notamment des infrastructures de livraison, de stationnement et de circulation de poids lourds et des pratiques logistiques des opérateurs.

A cet égard, le responsable a estimé que la promotion des pratiques logistiques dans le dernier kilomètre logistique aura des effets importants sur le plan environnemental et la qualité de vie des citoyens, outre l'optimisation de la gestion des coûts logistiques et le renforcement de la compétitivité de l'économie marocaine.

Quant au directeur logistique du groupe Décathlon en Afrique, Laurent Papzian, il a fait savoir que le choix de Tanger comme point d'entrée portuaire vers l'Afrique est motivé par la bonne qualité du service maritime offert par Tanger Med et la place du Royaume en tant que 1er client africain, depuis une quinzaine d'années, notant que la stratégie commerciale du groupe repose sur la réduction des délais et des coûts, en particulier ceux logistiques.

Les intervenants ont également souligné la nécessité de résoudre les problèmes de mobilité urbaine et de renforcer les infrastructures de connexion reliant les ports aux points de vente.

Cette rencontre, qui s'est déroulée en présence notamment du gouverneur de la province Fahs-Anjra, Abdelkhalek Marzouki, a été une occasion pour aborder des sujets multiples allant de l’organisation et le pilotage des flux internationaux jusqu’à la livraison au client final en passant par les grandes tendances actuelles qui impactent les flux mondiaux et les technologies déployées à toutes les étapes.

Ce rendez-vous professionnel incontournable a réuni des industriels, prestataires logistiques, transporteurs et experts nationaux et internationaux, qui ont débattu du rôle d’un port, considéré le premier maillon de la chaîne logistique, dans la logistique mondiale, et ce dans le cadre d'une séance plénière sous le thème "Last mile logistics et généralisation de la vision stratégique door to door".

Ils ont également échangé autour des mouvements de fonds que connaît la supply chain, en abordant les questions liées aux flux mondiaux, aux notions de ré-industrialisation, à la gestion des risques, à l’explosion des coûts de transport, à la révolution industrielle 4.0 qui va bouleverser les flux de marchandises et aux tendances qui induisent les changements de flux et de consommation.

Cette rencontre a été émaillée de panels sur plusieurs thématiques, dont "Les enjeux du last mile pour les ports" et "livraison du client final, quelles réponses d'aujourd’hui et quels défis pour demain?", qui ont été animés par des experts marocains et étrangers dans le domaine de la logistique et des transports.

MAP