Actualités
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

   Logistique

A+     A-

Zones logistiques: Présentation à Rabat du programme régional

A+     A-
16.09.2014Le projet des zones logistiques de la région Rabat-Zemmour-Zaërs, s'inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de développement de la compétitivité, propose la création de 4 zones logistiques.

Les grandes lignes du projet de la stratégie des zones logistiques de la région Rabat-Zemmour-Zaërs ont été présentées, lundi 15 septembre 2014 à Rabat, lors d'une réunion présidée par le ministre de l'Equipement, du Transport et de la Logistique, Aziz Rabbah.

Ce projet, initié par l'Agence marocaine pour le développement de la logistique, prévoit, entre autres mesures, de baisser à 5 milliards de dirhams les coûts logistiques dans la région, d'améliorer la productivité et le rendement des entreprises, de désencombrer les centres urbains, de réduire les effets de la circulation des poids lourds en périmètre urbain et de déplacer les entrepôts vers les zones logistiques.

Le projet, qui s'inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de développement de la compétitivité logistique, propose la création de 4 zones logistiques : la zone Amer à Salé, la zone Aïn Aouda, la zone Tamesna et la zone Assabah à la préfecture de Skhirate-Témara.

Cette rencontre de consultation avec les autorités locales, les acteurs et les élus de la région vise à parvenir à un consensus autour d'une configuration logistique qui correspond aux besoins de la région et va de pair avec la dynamique de développement des villes de Rabat et de Salé, a déclaré Aziz Rabbah à la presse.

La région Rabat-Salé-Zemmour-Zaërs est prête aujourd'hui en termes du foncier, a-t-il dit, notant qu'en dépit de certaines difficultés, il ne reste qu'à définir les zones qui répondent aux normes fixées.

Dans une déclaration similaire, le directeur général de l'Agence marocaine pour le développement de la logistique, Youness Tazi, a relevé que le choix des quatre zones précitées a pris en compte la proximité des autoroutes, des zones industrielles, en soulignant que l'assiette foncière allouée à ces zones avoisine les 245 hectares.

Lors de cette réunion, les participants se sont penchés sur l'avancement de la stratégie nationale de développement de la compétitivité logistique, lancée en 2010 sous la présidence effective de S.M. le Roi Mohammed VI, et qui ambitionne la baisse du poids des coûts logistiques/PIB à 15% à l'horizon 2015, l'augmentation de la valeur ajoutée logistique en injectant 5 points du PIB sur 10 ans, l'émergence d'un nouveau secteur d'activité et la participation au développement durable.

MAP​