Actualités
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

   Logistique

A+     A-

M. Rabbah présente à Tanger les grandes lignes de la stratégie des zones logistiques pour la région du Nord

A+     A-
24.09.2014 (MAP) - Le ministre de l'Equipement, du Transport et de la Logistique, M. Aziz Rabbah, a présidé, mercredi à Tanger, une réunion consultative avec les acteurs institutionnels et économiques, ainsi que les élus locaux, destinée à présenter les grandes lignes de la stratégie des zones logistiques pour la région du Nord, qui est en cours de préparation.

Cette stratégie vise à renforcer l'attractivité et la compétitivité économique de la région Tanger-Tétouan, accompagner les activités de services offertes par le Port Tanger-Med en tant que pôle économique national important, à travers des projets intégrés, qui contribuent au renforcement des capacités de la région dans le domaine de la logistique, à la réduction des coûts du transport, de l'entreposage et de l'approvisionnement, et à la réduction du coût de la logistique en général, a précisé M. Rabbah.

Ce projet, qui bénéficie de l'attention particulière de SM le Roi Mohammed VI, est de nature à contribuer à la préservation du pouvoir d'achat des consommateurs à travers une meilleure réglementation des prix, via la création de zones commerciales et de services structurées et intégrées, la réduction du nombre des intermédiaires et la préservation de l'environnement, a précisé M. Rabbah lors de cette réunion.

Pour le ministre, la stratégie des zones logistiques, qui profitera à Tanger-Tétouan comme aux autres régions du Royaume, ne manquera pas de renforcer la position de la région en tant que pôle économique national, de valoriser ses atouts dans plusieurs domaines stratégiques et d'accompagner son développement dans plusieurs domaines, notamment les investissements publics et privés, l'activité commerciale et l'évolution urbanistique.

Il a souligné que la réunion de Tanger intervient dans le cadre des consultations initiées par le ministère avec les tous les acteurs institutionnels et économiques et constitue une occasion pour informer les opérateurs régionaux sur l'état d'avancement de ce projet.

De son côté, le directeur général de l'Agence marocaine de développement de la logistique, Younes Tazi, a présenté un exposé sur les principaux axes du projet, qui concernent essentiellement le développement d'un réseau régional logistique intégré, la promotion de la distribution des marchandises, la mise en place d'une plateforme pour renforcer l'activité des acteurs logistiques marocains et étrangers, ainsi que le développement d'une offre de formation adéquate dans les métiers de la logistique.

Les zones logistiques de la région nécessitent une assiette foncière estimée à 358 hectares, sans compter les zones logistiques accompagnant les activités portuaires de Tanger Med, a fait savoir M. Tazi.

Il a indiqué, dans ce contexte, que la région Tanger-Tétouan connaîtra l'équipement et l'aménagement de 4 zones logistiques, à savoir la zone de Melloussa-Cherafat sur une superficie de 60 ha, la zone de Tétouan (40 ha), la zone de Aïn Dalia (208 ha) et la zone de Gueznaya (50 ha), ajoutant que le choix de ces zones s'est fait sur la base de critères techniques et économiques précis fondés sur une étude monographique et logistique de la région.

Les intervenants à cette rencontre ont affirmé leur disposition à réussir cet important chantier régional et national, appelant à ce que cette stratégie prenne en considération les revendications des professionnels des secteurs productifs, industriel et agricole.

Durant cette réunion, il a été convenu de créer une commission régionale de suivi, dirigée par le wali de la région Tanger-Tétouan, destinée à faire le point sur tous les détails de la stratégie, à l'horizon de sa présentation à tous les acteurs régionaux avant la signature du contrat exécutif régional.

La réunion s'est déroulée en présence notamment du wali de la région Tanger-Tétouan, Mohamed El Yaacoubi, et des représentants des autorités locales et des services extérieurs et les opérateurs économiques de la région. ​

MAP