Emergence d’acteurs logistiques intégrés et performants
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal
  • Rejoignez-nous :
    • SECTEUR LOGISTIQUE
    logi-acteur.jpg

    Emergence d’acteurs logistiques intégrés et performants

     

    Le développement d’acteurs logistiques intégrés et performants capables d’offrir des services fiables répondant aux standards de qualité est un axe important de la stratégie logistique.

    Leviers d’action

    Dans ce cadre, cette stratégie préconise d’actionner plusieurs leviers dont notamment :

    logi-stratg3.jpg
    • l’instauration d’un cadre incitatif facilitant l’entrée sur le marché local des entreprises opérant dans le secteur de la logistique destinée aux tiers,
    • la mise en place d’une offre d’infrastructures et de services aux investisseurs aux meilleurs standards internationaux à travers le développement des Zones logistiques,
    • la facilitation et la réglementation transparente de l’accès au foncier (public et privé) réservé aux activités logistiques (ZLMF),
    • la sensibilisation des opérateurs économiques à externaliser leurs activités logistiques notamment à travers l'organisation de rencontres de diffusion des meilleures pratiques, la conception et l’instauration d’un système de classification et de qualification des acteurs logistiques intégrés (système de labellisation),
    • la mise à niveau de la fonction logistique dans l’entreprise,
    • la révision des cahiers des charges relatifs à la demande des prestations logistiques par les administrations et établissements publics.
    • la mise en œuvre d’un plan de développement des ressources humaines adapté aux besoins des secteurs de la logistique et du transport.
    logi-acteur3.jpg

    La performance de la chaîne logistique est tributaire en grande partie de l’efficacité de la composante du transport routier de marchandises. A cet effet et compte tenu du rôle vital des opérateurs du transport routier dans le développement de secteur logistique, la stratégie logistique recommande des orientations couvrant plusieurs aspects dont :

    • l’amélioration de critères d’accès à la profession et des conditions d’exploitation et de contrôle,
    • le développement des conditions pour inciter l'agrégation des TPE autour du métier de commissionnaire,
    • la consolidation des acteurs des petites et moyennes entreprises (PME) par l'attraction d'acteurs financiers,
    • le soutien du développement de ‘champions nationaux’ notamment à travers le développement du TIR marocain.

    Principales évolutions

    L’implémentation de la stratégie logistique qui ambitionne de structurer et dynamiser l’ensemble des activités logistiques, contribuera à accroitre le niveau de professionnalisme dans les métiers logistiques notamment en renforçant les maillons de la chaîne logistique des différents flux avec tout ce que cela engendre comme opportunité d’affaires aux opérateurs désireux de se moderniser et de créer une réelle valeur ajoutée logistique.

    logi-acteur4.jpg

    Des avancées importantes ont été d’ailleurs constatées en matière de développement d’offres de services logistiques par des acteurs marocains émergents avec en parallèle un renforcement de la présence d’opérateurs internationaux.

    L’Agence Marocaine de Développement de la Logistique (AMDL), renforcera ses missions d’organisation, de régulation et d’animation des professions de la logistique tout en privilégiant un contact permanent avec les opérateurs. Dans ce sens, le projet d’organigramme pour l’agence comporte un Département « Développement des logisticiens » chargé de la relation avec les professionnels du secteur.

    Par ailleurs, les zones logistiques qui ont une vocation de massification, d’organisation et de canalisation optimale des flux de marchandises, ont un rôle à jouer dans la montée en gamme et de structuration d’acteurs logistiques autour d’opportunités de Business offertes par ces centres à valeur ajoutée érigés et exploités selon les normes et standards de qualité internationaux. Dans cette optique, des travaux sont en cours pour la préparation d’un appel à la concurrence pour la mise en location de 5 entrepôts (6000 m² chacun) au profit d’opérateurs privés selon la configuration suivante :

    • 3 entrepôts pour des logisticiens,
    • 2 entrepôts pour des transporteurs.

    L’objectif de cette opération est de faire bénéficier les opérateurs privés de ces infrastructures de qualité dont la mise en service est prévue courant 2013.

    En outre, et en vue de faire bénéficier les opérateurs d’une plus grande facilitation au sein des zones logistiques, des synergies sont en cours d’identification en partenariat avec l’Administration des Douanes et l'Association des FreightForwarders du Maroc pour le regroupement et l’installation de MEADs au sein des zones logistiques (en l’occurrence pour la zone de Zenata) avec deux (2) entrepôts de 6.000 m2 chacun à aménager selon des superficies à convenir.

    logi-acteur5.jpg

    Sur un autre registre, et dans le but de la concrétisation d’une mesure recommandé par le contrat Programme Etat-CGEM qui est de nature à tirer les opérateurs du secteur vers le haut, notamment en préconisant d’élaborer et d’instaurer un système de classification et qualification des acteurs logistiques, l’AMDL a programmé le lancement au titre de 2013 d’une étude de définition de ce système.

    L’instauration d’un tel dispositif, permettra de bâtir une confiance entre les donneurs d’ordre hésitant à sous-traiter leur logistique et les opérateurs logisticiens en quête d’opportunités de business. La définition de spécifications permettant de caractériser les différentes catégories des acteurs logistiques favorisera les relations entre clients et fournisseurs logistiques.

    Au cours de cette période, un travail de communication et de sensibilisation autour de l’intérêt de l’externalisation des activités logistiques et du recours aux professionnels logisticiens structurés et intégrés a été entrepris, notamment à travers la participation à de nombreux événements et manifestions au niveau national.

    Une attention particulière sera également accordée à la dynamisation de la mise en œuvre du Contrat d’Application relatif à la régulation et à la mise à niveau du transport routier de marchandises conclu entre l’Etat et associations professionnelles des opérateurs en juin 2011.


    ​​​​​
    • LES SECTEURS