Actualités
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal
  • Rejoignez-nous :
    • SECTEUR MARINE MARCHANDE
    3ème session du Conseil exécutif de l’Association des Administrations Maritimes Africaines
     
    19.04.20193ème session du Conseil exécutif de l’Association des Administrations Maritimes Africaines

    Au terme des travaux de la 3ème session du Conseil exécutif de l’Association des Administrations Maritimes Africaines (AAMA), Monsieur le Secrétaire Général du Département de l’Equipement, du Transport et de la Logistique, a présidé, le jeudi 18 avril 2019 à Casablanca, la cérémonie de clôture de ladite session, en présence des participants, des représentants diplomatiques de certains pays Africains ainsi que des différents acteurs marocains du secteur maritime.

    Dans une allocution prononcée au nom du Ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, le Secrétaire Général a souligné le rôle important de l’AAMA dans la coordination continentale des politiques et programmes maritimes africains. Il a également mis en avant les contours de la coopération entre le Maroc et les autres pays africains depuis le lendemain de l’indépendance.

    Il a indiqué que l’évolution du secteur maritime impose aux pays africains de souscrire à une dynamique de développement de leurs secteurs maritime et portuaire en les adaptant au mieux, aux évolutions technologiques, techniques et réglementaires qui sont en perpétuelles améliorations.

    Il a également mis en exergue la stratégie nationale des ports à l’horizon 2030, qui a abouti à la mise à niveau de certains ports et au développement d’importants nouveaux ports le long de son littoral.

    Cette 3ème session du Conseil exécutif de l’AAMA s’est tenue du 17 au 18 avril 2019 à Casablanca sur invitation du Ministère de l’Equipement, du Transport de la Logistique et de l’Eau. Elle a été une occasion pour aborder plusieurs points notamment : (i) Le renforcement de la représentativité des pays Africains au sein du Conseil de l’Organisation Maritime Internationale (OMI) ; (ii) la participation et l’intégration des femmes dans les activités maritimes conventionnelles en tant que stratégie pour renforcer les capacités en matière de protection de l'environnement marin ; ainsi que (iii) les procédures de contrôle par l’Etat du port visant à réduire et à éliminer, à terme, la navigation maritime non conforme aux normes, à la prévention de la pollution marine et à améliorer les conditions de vie et de travail des gens de mer ainsi que l’élimination des déchets marins et des débris de plastique des mers et des océans africains.

    Ont pris part à cette session le Président de l’AAMA et le Secrétariat de l’Association, ainsi que les membres du Conseil exécutif représentants les pays suivants : le Maroc, l’Afrique du Sud, le Cap-Vert, l’Egypte, le Ghana, le Kenya, le Libéria, le Mozambique, le Nigéria, la Tanzanie, la Tunisie et l’Ouganda. Parmi les organisations régionales qui ont pris part à ces travaux : l’AFCS (Arab Federation of Chambers of Shipping), la MOWCA (Maritime Organisation of West & Central Africa), la WIMAFRICA (African Women in Maritime Organisation) et la WOMESA (Women in the Maritime Sector in Eastern & Southern Africa).

    Il est à noter que l’Association des Chefs des Administrations Maritimes Africaines (AAMA) a été créée lors de la tenue de la 2ème réunion des Chefs des Administrations Maritimes Africaines qui s’est tenue le 23 novembre 2013 à Sandton en Afrique du Sud.

    L’objectif principal de l’AAMA est de mettre en relation les acteurs du secteur maritime africain et de promouvoir le partage d’expérience entre les pays membres dans le but de favoriser la croissance et le développement du secteur maritime ainsi que l’émergence d’un consensus sur des questions d’intérêt commun au niveau africain.

    • LES SECTEURS