Actualités
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

   Ports et Domaine Public Maritime

A+     A-

Forte mobilisation et visites de terrain pour assurer l’approvisionnement en eau potable et le service d'assainissement liquide à Chichaoua

A+     A-
17.07.2020Monsieur Abdelkader AMARA, Ministre de l'Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, accompagné de Monsieur le Gouverneur de la Province de Chichaoua et Monsieur le Directeur Général de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE), a effectué une visite de terrain dans la province de Chichaoua pour s’enquérir de la situation d’approvisionnement en eau potable et du service d’assainissement liquide, et a lancé plusieurs projets de renforcement de l’alimentation en eau potable en milieu rural et d’assainissement liquide dans la province.

Au départ, Monsieur le Ministre a donné le coup d’envoi du projet de transformation et d’extension de la station d’épuration des eaux usées de la ville de Chichaoua. Elle permettra d’augmenter le débit traité de 1500 m3/j à 3360 m3/j, améliorant ainsi les conditions sanitaires et environnementales de la population de la ville. Le coût du projet s’élève à plus de 14 millions DH auquel il faut rajouter 3 millions DH pour les études et le branchement électrique. Le projet consiste en l’extension de la station d’épuration à travers la transformation du système existant (lagunage naturel) en lagunage aéré avec l’installation, notamment, d’une unité compacte de prétraitement (dégrillage automatique, dessablage, déshuilage) et de 21 aérateurs.

Par ailleurs, Monsieur Amara s’est enquis de l’état d’avancement des travaux relatifs au projet de réhabilitation et d’extension du réseau d’assainissement liquide au niveau de la ville de Chichaoua, dont le coût s’élève à 7 millions DH. Ce projet consiste en la réhabilitation et l’extension du réseau d’assainissement sur une longueur de 12 km et la réalisation d’une station de relevage. Le projet, dont l’état d’avancement des travaux a atteint actuellement le taux de 45%, permettra à terme de raccorder 650 nouveaux abonnés au réseau d’assainissement.

Concernant les projets d’alimentation en eau potable, Monsieur le Ministre a effectué une visite de la station de traitement, mise en service en février 2019 et qui alimente en eau potable les villes de Chichaoua, Imintanoute et Amizmiz, à partir de la retenue du barrage Abou El Abbas Sebti.

D’un coût global d’environ 400 millions DH, le projet est financé dans le cadre d’un prêt de la banque allemande KFW. Il consiste en une station de traitement pour un débit d’eau potable de 300 litres/seconde, une adduction sur une longueur de 150 km, cinq stations de pompage, quatre réservoirs d’une capacité totale de 4.000 m3 ainsi qu’un système de télégestion.

Le projet permettra de répondre aux besoins de pointe en eau potable au profit d’une population de près de 100.000 habitants au-delà de l’horizon 2030. A l’issue de cette visite, Monsieur le Ministre a donné le coup d’envoi des projets d’approvisionnement en eau potable des centres de Guemassa, Lamzoudia et douars avoisinants pour résorber le déficit enregistré actuellement au niveau de la production d’eau potable.

Ces projets consistent en la réalisation de deux piquages sur l’adduction alimentant la ville de Chichaoua à partir du barrage Abou El Abbas Sebti et la pose de 35 km de conduites en PVC de diamètre 140 mm. La réalisation de ces projets, dont l’achèvement des travaux est prévu en janvier 2021, permettra de couvrir les besoins de 35.000 habitants des centres concernés jusqu’à l’horizon 2035.

Ces projets s’inscrivent dans le cadre du programme de renforcement de l’approvisionnement en eau potable au niveau national et aussi dans le cadre de son plan d’action visant à assurer la continuité des services d’électricité, d’eau potable et d'assainissement liquide dans le contexte exceptionnel de l’état d’urgence sanitaire de lutte contre la Covid-19.

​​