Portuaire
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal
  • Rejoignez-nous :
    • SECTEUR PORTUAIRE ET MARITIME

    La stratégie portuaire nationale à l'horizon 2030 :


    Les ports du Royaume constituent un maillon clé des chaines logistiques des échanges externes et un levier important du développement économique et social du pays. Leur développement doit donc être harmonieux et en cohérence avec nos ambitions nationales.

    strategie-2030.jpg  

     

    La vision du nouveau paysage portuaire marocain proposée pour les vingt prochaines années est, de ce fait, basée sur une stratégie de développement portuaire ambitieuse et étroitement coordonnée avec les politiques d’aménagement du territoire et environnementale.

    Cette stratégie constitue un cadre prospectif, global et cohérent de développement harmonieux des ports du Royaume, maillon clé des chaines logistiques des échanges externes et levier important du développement économique et social du pays.

      port-agadir.jpg
      port-mohammadia.jpg
    Port d’Agadir Port de Mohammedia. Port intérieur

     

    L’APPROCHE METHODOLOGIQUE POUR L’ELABORATION DE LA STRATEGIE PORTUAIRE NATIONALE

    La stratégie portuaire marocaine répond à des exigences à la fois économiques et politiques. En effet, cette stratégie répond à une demande portuaire exprimée par les partenaires économiques nationaux et par les transporteurs internationaux. Son élaboration découle d’une démarche participative tenant compte des différentes stratégies sectorielles nationales (Stratégie du secteur de l’énergie, Plan Maroc Vert, Plan Halieutis, Stratégie nationale du développement de la compétitivité logistique…). Elle constitue de ce fait un référentiel commun et partagé avec l’ensemble des partenaires publics et privés concernés par le secteur portuaire marocain. 

     


    DECLINAISON DE LA STRATEGIE PORTUAIRE PAR POLE


     

    Pôle de l’oriental Pôle du Nord Ouest Pôle Kénitra-Mohammedia-Casablanca
    Pôle de Abda Doukkala Pôle du Souss-Tensift Pôle des ports du Sud

     

     PLAN DIRECTEUR POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES PORTUAIRES DEDIEES A L’INDUSTRIE NAVALE A L’HORIZON 2030

    Cette étude qui rentre dans le cadre de la politique de développement des infrastructures portuaires et maritimes, a été réalisée par la Direction des Ports et du Domaine Public Maritime, en étroite collaboration avec les professionnels et les partenaires concernés par l’industrie navale et vise à doter le Maroc, d’une infrastructure portuaire moderne, moteur de développement de l’industrie navale et acteur de positionnement du Maroc dans ce secteur au niveau régional.

    Les activités de l’industrie navale couvertes par cette étude, sont celles qui présentent des potentiels de développement intéressants au niveau national. Notamment, la construction navale, la réparation et maintenance navales, le démantèlement des navires, ainsi que la construction des plateformes offshores. 

    Le plan directeur élaboré, mobilisera à l’horizon 2030,  un investissement évalué à 4,5 Milliards de dirhams, dont le financement sera assuré par l’Etat,  les Autorités portuaires et dans le cadre de partenariats public-privé.

    Les principaux objectifs stratégiques sont les suivants :

     

    • Assurer la réparation et la maintenance navales de la flotte nationale au niveau local et capter une part des marchés régionaux et internationaux.
    • Rendre le Maroc une référence régionale dans la construction des navires jusqu’à 120 m.
    • Développer de façon durable, l’activité de démantèlement des navires et en faire une source importante d’approvisionnement de l’industrie sidérurgique nationale.
    • Développer l’activité de construction de petites plateformes offshores et des modules de grandes plateformes destinés à l’exportation vers le marché africain.

     

    La mise en œuvre de ce plan aura des retombées socio-économiques importantes. Il permettra la création d’environ 6000 emplois directs et contribuera par environ 2 Milliards de dirhams dans le PIB national et par environ 6 Milliards de dirhams dans le volume des échanges.  


     

     

     

    poles-portuaires.jpg  

    FNANCEMENT DE LA STRATEGIE PORTUAIRE

    L’investissement 2012-2030

    Le coût d’investissement en infrastructures portuaires sur les vingt années à venir reste très important. L’effort demandé sera à la hauteur des ambitions portées par la stratégie portuaire et des besoins découlant du changement d’échelle de la demande portuaire à cet horizon. Il sera étalé progressivement sur la période, certaines priorités étant à respecter mais également certains choix pouvant être réorientés ultérieurement, à la lecture de l’évolution effective des besoins portuaires. (lire la suite...


    MISE EN OEUVRE DE LA STRATEGIE PORTUAIRE


    Une des idées fondatrices de la mise en oeuvre de la stratégie portuaire du Royaume est de recourir à une planification «ouverte» sans s’appuyer sur un programme pluriannuel d’investissements figé jusqu’à 2030.

    Il faut en effet que tout au long de la période de mise en oeuvre les programmes d’investissements puissent être adaptés et ajustés :

     

    • à l’évolution des stratégies sectorielles tant nationales qu’internationales,
    • à l’évolution des stratégies des opérateurs nationaux et internationaux,
    • à l’évolution de la demande portuaire effective,
    • pour permettre de saisir les opportunités qui s’offriront au Maroc.((lire la suite..))

     

    ​​​​​​​​​
    • LES SECTEURS