Projets phares
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal

A+     A-

PROJETS PHARES

​Doter le pays d'un port capable de répondre, dans une 1ère tranche, aux besoins de la 1ère phase de la future centrale thermique de l’ONEE en matière de trafic charbonnier, et satisfaire ses besoins d’extension dans une 2ème tranche. Quant à l’accueil d’autres navires charbonniers et autres activités (OCP, minerais du port de Safi ville...etc.) ainsi que d'autres trafics divers.
Afin de contribuer au développement durable du Grand Casablanca et dans l’objectif d’une intégration au schéma d’aménagement du territoire existant, le schéma national des zones logistiques Multi-Flux (ZLMF) prévoit la mise en place, dans cette région ...​
Afin de contribuer au développement durable du Grand Casablanca et dans l’objectif d’une intégration au schéma d’aménagement du territoire existant, le schéma national des zones logistiques Multi-Flux (ZLMF) prévoit la mise en place, dans cette région, en plus de la zone de Mita en cours de développement par l'ONCF sur 32 ha, de huit ZLMF (Zenata, Oulad Hadda, Deroua, Nouaceur, Oulad Saleh, Bouskoura, Lakhyayata et Nouvelle Ville de Sahel Lakhyayta), sur une superficie totale de 978 ha dont 607 ha en 2015, et couvrant l’ensemble des cinq grands types de plateformes ...
Le programme des voies express (routes à double chaussée) constituent l’un des projets structurants à forte valeur ajoutée économique et sociale. Son objectif est de : constituer une trame d’infrastructures relais entre le réseau autoroutier et le reste du réseau routier ; renforcer le réseau autoroutier par la réalisation d’infrastructures à grande capacité sur les liaisons où l’autoroute ​
A fin 2010 et avec l’achèvement du programme du premier SAAN, le réseau autoroutier avec ses 1.416 km, son large déploiement géographique et sa qualité de service, participe significativement à la satisfaction des besoins en déplacement des biens et des personnes. Les axes structurants, désormais tous en exploitation, sont renforcés par des ramifications autoroutières et plusieurs voies express, offrent un réel atout pour le pays et pour sa compétitivité économique. Ainsi en 2011, la circulation annuelle totale enregistrée sur le réseau autoroutier a atteint le volume de 5,5 milliards de véhxkm contre 25 milliards de véhxkm sur le réseau routier interurbain qui lui totalise un linéaire de près de 41.500 km de routes revêtues. En termes de gain de temps
Le Maroc ne s’est pas limité uniquement au transport routier et ce en encourageant le transport collectif multimodale disposant de grandes capacités d'absorption et contribuant au développement durable. Ce choix rend nécessaire de développer le transport ferroviaire pour : accompagner le développement sectoriel, économique et social du Royaume et répondre aux attentes des clients et des acteurs économiques à travers la disponibilité d’un réseau efficace et moderne; réaliser un saut qualitatif dans le système ferroviaire et son préparation à affronter les défis futurs liés à la mobilité des personnes et des marchandises; améliorer le produit rail et rendre ses services plus attractifs; améliorer la rentabilité, la compétitivité et l'efficacité des mécanismes de production.
Situé à la sortie de la ville de Tanger vers l’autoroute de Rabat, le projet de construction de la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Tanger (FMPT) a pour support foncier une partie du terrain domanial objet du titre foncier n° 695G d’environ 18ha développé sur une colline partiellement parsemé d’arbustes et de boisement et présentant une topographie en dénivelé de l’ordre de 30 m. Pour les besoins du projet de la Faculté de Médecine et de Pharmacie, la superficie occupée par le plan de masse est de 90 000 m². Tenant compte de la topographie du site, l’implantation de la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Tanger s’est faite sur la partie présentant le moins de dénivelé de manière à favoriser un déploiement confortable à l’ensemble des consommateurs de cet espace. Cette implantation permet également d’éventuelles extensions. Le plan de masse s’articule par un ensemble de corps de bâtiments indépendants, relié de façon simple et fluide autour d’un parvis central et de cheminements protégés, présentant une autonomie à chaque entité fonctionnel (Formation, Recherches, Administration), l’accès principal se faisant à partir d’une voie d’une emprise de 30 m émanant de la route nationale menant vers la ville d'Asilah.
Le projet de l’Institut National Supérieur de la Musique et des Arts Chorégraphiques s’inscrit parmi les équipements publics visant le développement du tissu culturel au Maroc. Il a pour mission première de former les artistes de demain dans les disciplines de la musique, du chant et de la danse, en utilisant des espaces de travail agréables avec des volumes bénéficiant d’une acoustique appropriée, des moyens technologiques modernes et des méthodes d’enseignement ouvertes à la vie professionnelle.
Le Musée National des Arts Contemporains s’inscrit dans le cadre des équipements culturels d’envergure de la ville de Rabat et du Maroc. Il a pour mission, d’une part, de sensibiliser et initier un large public à la création artistique nationale et internationale et d’autre part, de contribuer activement à la promotion de l’art marocain, à sa diffusion et à sa conservation pour les futures générations.
Le stade d’OUJDA s’inscrit dans le cadre d’un programme de renforcement des infrastructures sportives du Royaume.
​ Le Ministre de l’Equipement et du Transport a rappelé à plusieurs reprises les orientations stratégiques qui inscrivent les routes rurales dans le registre des investissements prioritaires et complémentaires des grands projets structurants du Royaume. Il a réitéré aussi la nécessité de poursuivre l’effort de désenclavement engagé par le gouvernement depuis 1995.
La Rocade Méditerranéenne est un projet structurant qui s’inscrit dans une stratégie de développement du nord. Elle permet de faciliter l’accès de la population aux ressources naturelles, aux équipements sociaux, aux services et aux marchandises.
Le projet de Ligne à Grande Vitesse (LGV) Casablanca - Tanger
Au cours de l’année 2012 et sous la présidence de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu le glorifie, le démarrage ...
​Dans le cadre de la sécurisation des passages non gardés aux points d’intersection entre ...
​ Commune Ouled Yaich (Province de Beni Mellal)  -  16 mai 2014 Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé, vendredi, à l’inauguration du nouvel aéroport de Beni Mellal après des travaux de reconstruction et de réaménagement ayant nécessité une enveloppe budgétaire de 195,5 millions de dirhams (MDH)
​ Commune Oulad Yaich (Beni Mellal)  - 17 mai 2014 Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a procédé, samedi à la commune rurale Oulad Yaich, au lancement et à l’inauguration de plusieurs projets routiers qui illustrent l’intérêt particulier qu’accorde le Souverain au désenclavement de la Région de Tadla Azilal et à son développement socio-économique.
​ Mohammedia  -   Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a présidé, mardi à Mohammedia, la cérémonie de signature de sept conventions visant l’accélération de la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement de la compétitivité logistique.