Infrastructures Autoroutières
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal
  • Rejoignez-nous :
    • SECTEUR ROUTIER

    Routier

    Infrastructures Autoroutières


    autoroute.jpg


    Depuis plus de vingt ans, le réseau autoroutier national connaît un formidable développement marqué par la succession de trois périodes caractéristiques :


    autoroute2.jpg


    A fin 2010 et avec l’achèvement du programme du premier SAAN, le réseau autoroutier avec ses 1.416 km, son large déploiement géographique et sa qualité de service, participe significativement à la satisfaction des besoins en déplacement des biens et des personnes. Les axes structurants, désormais tous en exploitation, sont renforcés par des ramifications autoroutières et plusieurs voies express, offrent un réel atout pour le pays et pour sa compétitivité économique.

    Ainsi en 2011, la circulation annuelle totale enregistrée sur le réseau autoroutier a atteint le volume de 5,5 milliards de véhxkm contre 25 milliards de véhxkm sur le réseau routier interurbain qui lui totalise un linéaire de près de 41.500 km de routes revêtues.

    En termes de gain de temps, parcourir l’ensemble du réseau autoroutier ne nécessite qu’environ 15h contre plus de 25 heures pour l’itinéraire routier alternatif. En cumulé, ce sont donc plus de 40 millions d’heures économisées durant la seule année 2011. A ce gain de temps sont associées des conditions de circulation aux standards autoroutiers qui permettent des économiques en coûts d’exploitation et offrent des conditions de circulation plus fluides et plus sécuritaires.

    Les années 2000 furent également marquées par l’actualisation du schéma directeur autoroutier à l’horizon 2025 (SAAN-2025). Ce second schéma avait pour ambition de fixer le nouveau cap de développement du réseau autoroutier et comme mission principale la conception du cadre opérationnel dans lequel doivent se poursuivre les efforts entrepris pour l’aménagement du territoire et le déploiement de l’offre autoroutière.

    Il a conduit à l’identification des axes nécessaires à l’extension du réseau de base (c’est par exemple le cas de la desserte de Béni Mellal et de Safi), à définir les premières liaisons de ramification et de maillage (desserte de Tanger-Med et Nador) et à proposer des infrastructures, nécessaires à l’aménagement et aux équilibres territoriaux.


    reseau-autoroutier.jpg  
    ​​​​​​​​​  

    aotoroute.JPG  

    Conscient du rôle qu’il peut jouer en tant que pôle d’échanges et de transit entre les différents pays du Maghreb, mais aussi entre le sud de l’Europe et le nord de l’Afrique, le Maroc a arrêté un schéma d’armature autoroutier couvrant les besoins du pays et répondant aux exigences de développement du trafic. L’année 2012 a connu, dans le cadre du plan d'exécution du schéma directeur autoroutier national complémentaire, les opérations suivantes:

    • La poursuite de la réalisation de l’autoroute de contournement de Rabat sur une longueur de 41 km y compris le pont métallique sur la vallée de Bouregreg. Le taux d'avancement de ces travaux a passé de 3,5% en Décembre 2011 à 22% en Décembre 2012. En ce qui concerne le pont, ce taux est de 14% à la fin 2012, comparativement à 2% en Décembre 2011. L’achèvement de ce tronçon de contournement est prévu pour fin décembre 2015.
    • L'achèvement de la réalisation de la troisième voie de l'autoroute Rabat - Casablanca sur une longueur de 57,3 km, dont les travaux ont été achevés à fin 2012 pour ce qui concerne le tronçon reliant Rabat et la jonction de Mohammedia dont le taux de réalisation était de 70% en Décembre 2011. Pour ce qui est de l’axe qui relie Ain Harrouda et la jonction de Mohammedia les étapes préliminaires des travaux ont commencé en décembre 2012 .
    • La poursuite de la réalisation de l’autoroute Berrechid-Beni Mellal (172,3 kilomètres), s’étalant jusqu’aux pieds du Moyen et Grand Atlas. Ce projet vise à accompagner le développement des région de Tadla Azilal et Chaouia Ouardigha.. Le taux de réalisation est de 57% sur cet axe qui se compose de 5 sections :

      • Section Longueur (en Km) Avancement des Travaux en 2011(en %) Avancement des Travaux en 2012 (en %) Date Prévue de Fin de Travaux
        Berrechid-Ben Ahmed 38.6 25 35 Décembre 2015
        Ben Ahmed-Khouribga 38.7 20 45
        Khouribga-Oued Zem 32.7 22 56
        Oued Zem-Kasbat Tadla 40.4 24 68
        KasbatTadla-Beni Mellal 21.9 27 95

        Le Ministère a entamé également à travers la société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) l’attribution des marchés relatives aux travaux de réalisation du tronçon El Jadida - Safi sur une longueur de 140 km dont l’étape préparatoire des travaux a commencé avant fin 2012.

        Le Ministère finalise également les études techniques relatives à l’autoroute Tit Mellil-Berrechid sur une longueur de 31 Km et la réalisation des études de faisabilité technico-économique des deux axes autoroutiers Berrechid-Bir Jdid et Safi-Marrakech.

        D'autre part, le Ministère est en train de mettre à jour le 2ème Schéma d’Armature Autoroutier National (SAAN2) à l’horizon 2030 qui vise à doter le Royaume de nouvelles lignes autoroutières reliant :

        • Marrakech et Pôle Meknès- Fès en passant par Beni Mellal et Khénifra ( 470 Km);
        • Autoroute continentale Casablanca - Rabat ( 60 km);
        • Pôle Meknès-Fès et Pôle Tanger-Tétouan (230km) ;
        • Oujda et les frontières algériennes ( 22 km) ;
        • Berrechid et Bir Jdid ;
        • Safi
        • et Marrakech ;
        • Voie de contournement du Grand Agadir ;
        • Liaison des villes de Ouarzazate et d’Errachidia au réseau autoroutier.
        ​​​​​​​​
    ​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​
    • LES SECTEURS