PSIU
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal
  • Rejoignez-nous :
    • SECTEUR ROUTIER

    Routier

    Transport routier

    Sécurité routière

     

    Plan Stratégique Intégré d’Urgence de Sécurité Routière

    Face à la recrudescence des accidents de la circulation routière, le Maroc a été précurseur en mettant en place une stratégie nationale de sécurité routière dont les objectifs assignés sont d’inverser la tendance à la hausse du nombre annuel des tués et blessés graves, et de réduire d’une manière durable et continue le nombre de tués et de blessés graves.

    Pour la mise en œuvre de cette stratégie, le gouvernement a élaboré des plans stratégiques intégrés d’urgence (PSIU) triennaux, qui intègrent des actions ayant un effet immédiat et une valeur ajoutée sur l’amélioration de la sécurité routière dans notre pays.

    Jusqu’en 2010, deux plans ont été élaborés en l’occurrence le PSIU I et le PSIU II couvrant respectivement les périodes 2004-2006 et 2008-2010. Ces plans sont structurés autour de sept axes chacun.

    L’objectif du premier plan 2004 – 2006 était de stabiliser puis d’inverser la tendance à la hausse des nombres des tués et des blessés graves sur les routes marocaines.

    Cette première période a été l’occasion d’amorcer la mise en œuvre de la stratégie nationale de sécurité routière, et de montrer que le fléau de l’insécurité routière pouvait être contrecarré, à travers la mise en œuvre intégrée des sept axes retenus.

    Le second plan 2008 - 2010 avait comme objectif d’instaurer une tendance continue à la baisse des nombres annuels des tués et des blessés graves dans les accidents de la circulation routière.

    Le troisième plan, qui couvrira la période 2011-2013, et validé par le comité permanent de la sécurité routière en date du 24 août 2011 vise à inscrire de manière durable cette baisse des indicateurs de sécurité routière.

    Il est dédié, également, à la mise en œuvre de toutes les dispositions de la loi 52-05 portant code de la route, à la mise en place des outils, à l’acquisition de l’ensemble des équipements ainsi qu’au renforcement en ressources humaines requises.

    Ce nouveau plan comporte en plus des sept axes phares relatifs à la coordination et gestion de la sécurité routière à haut niveau, à la législation, au contrôle et sanction, à la formation des conducteurs et examen du permis de conduire, à l’amélioration des infrastructures routières et voiries urbaines, à l’amélioration des secours dispensés aux victimes des accidents, à la communication et sensibilisation, deux nouveaux axes ont été ajouté se rapportant à l’éducation routière et à la recherche scientifique et la veille technologique sur la sécurité routière.

    ci-après les documents relatifs au PSIU :

    PSIU_I PSIU_II PSIU_III
    ​​​​​​​​​​​​​​​
    • LES SECTEURS