Stratégie Nationale de la sécurité routière 2017-2026
Ignorer les commandes du Ruban Passer au contenu principal
  • Rejoignez-nous :
    • SECTEUR ROUTIER

    Routier

    Stratégie Nationale de la sécurité routière 2017-2026

    Selon l’organisation mondiale de la santé, les accidents de la circulation constituent un problème de santé publique majeur dans le monde, les accidents de la circulation sont l’une des principales causes de décès et de traumatismes dans le monde. Ainsi, chaque année, près de 1,3 million de personnes meurent et des millions d’autres sont blessées ou handicapées à la suite d’accidents de la route.

    Au Maroc, les accidents de la circulation, causent annuellement, en moyenne, près de 3500 décès et 12000 blessés graves, soit une moyenne de 10 tués et 33 blessés graves par jour.

    Certes, les statistiques permettent d’apprécier le niveau d’insécurité routière au niveau mondial et national, néanmoins, les chiffres, avec toute leur froideur, ne révèlent jamais la douleur des familles, les destins et les vies brisés. En plus d’être à l’origine de drames humains, ces accidents pèsent lourdement sur nos services de santé et sur notre économie.

    Au cours des dernières années, et grâce à la première stratégie de la sécurité routière 2004-2013, nous avons heureusement fait des progrès qui ont permis de sauver près de 9 210 vies et d’épargner des milliers de blessés graves. Toutefois les indicateurs de sécurité routière, notamment le nombre de tués rapporté à la population ou au parc des véhicules, restent insuffisants comparés à ceux des pays développés.

    Aussi, nous devons agir davantage pour protéger les usagers de la route et rendre nos routes plus sûres et ce par l’engagement de chacun et la mobilisation et la détermination des pouvoirs publics.

    C'est dans cet esprit et en lien avec l’ensemble des intervenants de la sécurité routière que le Maroc, a décidé de mettre en place une stratégie nationale de sécurité routière 2017-2026, pragmatique et ambitieuse pour combattre l’accidentologie routière sous toutes ses formes.

    Cette nouvelle stratégie définit une vision plus exigeante et concentrée sur le long terme pour développer «des comportements responsables et des routes plus sûres au Maroc ».Elle fixe un objectif ambitieux et chiffrable qui se traduit par la réduction, à l’horizon de 2026, de la mortalité routière de moitié par rapport à son niveau actuel (moins de 1900 tués sur les routes en 2026), avec un objectif intermédiaire de ne pas dépasser 3000 tués en 2020.

    L’approche adoptée pour atteindre cet objectif, est basée sur une analyse et un scanning scientifique des statistiques de l’accidentologie qui a permis de dégager des enjeux stratégiques pour lesquels le potentiel de réduction du nombre de victimes ou de la gravité des séquelles d’accidents est plus important à savoir :

    • Les piétons (992 décès, 28 % de l’ensemble des tués) ;
    • Les « 2 et 3 roues motorisées » (852 décès, 24 % de l’ensemble des tués) ;
    • Les accidents impliquant un seul véhicule (545décès, 16 % de l’ensemble des tués) ;
    • Les enfants de moins de 14 ans (356 décès, 10 % de l’ensemble des tués) ;
    • Les transports professionnels (305 décès, 8.7 % de l’ensemble des tués).
    • LES SECTEURS